Retour au sommaire

 

En guise d'introduction

 

 

 

      Au travers de photographies, ce site Internet se veut une approche de vulgarisation scientifique du milieu montagnard. C'est ainsi que sont abordées la géologie"Du grec gê « terre » et logos « discours », la géologie est la science dont le principal objet est de décrire et d'expliquer la nature, l'origine et la situation des roches et des terrains." et l'écologie"Du grec oikos « maison » et logos « discours », l'écologie est étymologiquement le discours sur notre maison à tous : la Terre. D'un point de vue scientifique, elle étudie les interactions entre les organismes, d'une part, et entre les organismes et leur milieu, d'autre part." alpines, et aussi certains aspects de la biologie végétale et animale dans les Alpes.
 

 

      Parmi les très nombreux types de paysages, variés et contrastés, qu'offre la Montagne, il est presque toujours possible de découvrir un lac :

  Dans un univers minéral : Lac sans nom (2843m) au sud du col Sud du Cristillan (Haute Ubaye, 04), Lac de Bâton (Belledonne, 38), Lac du Bœuf (Belledonne, 38), Lac sans nom n°1 (nord) vers la Croix Belledonne (Belledonne, 38), Lac sans nom n°2 (sud) vers la Croix Belledonne (Belledonne, 38), Lac Noir (Écrins, 38)

  Dans des alpages verdoyants : Lac de Cristol (Briançonnais, 05), Lac des Cordes (Briançonnais, 05), Lac de Néal (Guillestrois, 05), Lac Chalantiès (Queyras, 05), Lac de Clausis (Queyras, 05), Lac du Cogour (Queyras, 05), Lacs Marion (Queyras, 05)

  Dans la clairière d'un mélézin"Forêt de Mélèzes." : Lac de l'Orceyrette (Briançonnais, 05), Lac de Roue (Queyras, 05)

  Sur une crête : Lac Froid (Larche, 04), Lac de l'Étoile (Guillestrois, 05)

  Sur le front d'un glacier : Lac du Glacier d’Arsine (Écrins, 05), Lac de l'Eychauda (Écrins, 05), Lac des Quirlies (Rousses, 38)

  Sur le front d'un glacier rocheux : Lac Inférieur (petit) de Marinet (Haute Ubaye, 04), Lac Inférieur (grand) de Marinet (Haute Ubaye, 04), Lac d'Asti (Queyras, 05)

  Dans des milieux humides formant des tourbières : Lac de Rouee (Queyras, 05), Lac Luitel (Belledonne, 38), Lac Guichard (Rousses, 73), Lac Potron (Rousses, 73)

  Sur le versant aride d'un adret très ensoleillé : Lac des Sarailles (Briançonnais, 05), Lac Gignoux (Briançonnais, 05), Lac Noir (Briançonnais, 05)
 

      Certains lacs ne se forment qu'à la fonte des neige et sont à sec le reste de l'année, comme le Plan de Gandin (Haute Ubaye, 04). D'autres ont presque disparu par une fissuration de leur cuvette, comme le Lac Tournant (Rousses, 73). D'autres enfin, nombreux, ont subi le destin inéluctable de tout lac glaciaire : ils ont été comblés par des alluvions, comme le Lac sec (Écrins, 38) ou Les Prés (Écrins, 05), et bien d'autres encore.
 

      Si l'origine du nom de chaque lac est souvent difficile à reconstituer, il est intéressant de constater que certains ont été nommés simplement

  selon leur forme :
       Long : (Chambeyron, 04), (Briançonnais, 05), (Orcières-Merlette, 05)
       Rond : (Chambeyron, 04), (Briançonnais, 05), (Rousses, 38)
       Carré : (Sept Laux, 38)
       Étoile : (Chambeyron, 04), (Guillestrois, 05)

  selon leur couleur :
       Noir : (Chambeyron, 04), (Briançonnais, 05), (Emparis, 05), (Écrins, 38), (Rousses, 38), (Sept Laux, 38)
       Blanc : (Belledonne, 38), (Sept Laux, 38)
       Bleu : (Haute Ubaye, 04), (Haute-Ubaye - ITALIE, 04), (Mortice, 04)
       Vert : (Haute Ubaye, 04), (Mortice, 04)
       Gris : (Rousses, 73)

  selon leur reflet : Lac Miroir (Queyras, 05)
 

 

      Au delà de l'intérêt paysager, l'environnement des lacs de montagne permet de comprendre une partie de l'histoire de notre Terre. En voici quelques exemples :

  Les lacs qui se répartissent dans la partie SUD-OUEST de la Chaîne de Belledonne (Isère) se trouvent dans un environnement de roches très sombres et très "basiques". Il s’agit d’une succession d’ophiolites"Du grec ophis, serpent : associations de roches [essentiellement gabbro, serpentine, basalte] ayant la texture d'écailles de serpent." qualifiée de "complexe ophiolitique de Chamrousse" : serpentinites"La serpentine ne constitue pas un minéral unique: c'est un ensemble de minéraux qui ont été regroupés sous ce nom général. Les serpentines résultent de l'hydratation de l'olivine, qui est un des minéraux composant la péridotite. La péridotite est la roche qui constitue la majeure partie du manteau terrestre. Lorsque la péridotite subit un métamorphisme avec hydratation, elle se transforme en une roche métamorphique nommée serpentinite. Les réactions chimiques qui transforment le minéral d'olivine en minéraux de serpentine, et de ce fait la roche de péridotite en roche de serpentinite, portent le nom de serpentinisation. La serpentinisation d'une péridotite donne une serpentinite." et gabbros"Constituant principal de la couche inférieure de la croûte océanique, le gabbro est une roche issue de la fusion partielle de la péridotite mantellique au niveau d'une dorsale océanique, tout comme le basalte. Mais contrairement à cette roche sortie rapidement de la dorsale, le gabbro a subi un refroidissement lent en profondeur. Ainsi, bien que de même composition, gabbro et basalte diffèrent. Le gabbro, dont la cristallisation est complète, est une roche plutonique. Le basalte dont le refroidissement a été rapide et la cristallisation incomplète est une roche volcanique.". Cette succession de roches témoigne de la présence d’un fond océanique très ancien datant de la limite Cambrien - Ordovicien, il y a environ 500 millions d’années, soit un demi milliard d'années. On peut voir de telles roches aux lacs Achard, Claret, David, du Crozet, Longet, Merlat, Robert (grand), Robert (petit nord), Robert (petit sud).

  Les roches cristallines"Les roches cristallines qui constituent les massifs cristallins, sont formées d'un assemblage de cristaux (d'où le terme "cristallin"). Les minéraux qui y sont cristallisés ne se forment que dans les profondeurs de la croûte terrestre, dans des conditions de températures et de pressions considérablement élevées. Ces roches ont deux origines :
- soit elles proviennent de la croûte elle-même, d'où elles ont plongé en direction du manteau et ont ainsi subi un métamorphisme (cristallisation ou recristallisation par métamorphisme); c'est le cas de la plupart de ces roches, ce sont des roches métamorphiques;
- soit elles proviennent du manteau, d'où elles sont remontées :
   - très lentement, sans atteindre la surface, sous la forme de plutons de granites; ce sont des roches plutoniques ou intrusives (cristallisation par refroidissement lent);
   - très rapidement, en épandant leurs laves à la surface du sol, ce sont des roches volcaniques (cristallisation perturbée par refroidissement rapide)."
, qui constituent le "socle cristallin"Le "socle cristallin" des massifs cristallins, est formé d'un assemblage de cristaux (d'où le terme "cristallin"). Les minéraux qui y sont cristallisés ne se forment que dans les profondeurs de la croûte terrestre, dans des conditions de températures et de pressions considérablement élevées. Les roches qui forment ce "socle cristallin" ont deux origines :
- soit elles proviennent de la croûte elle-même, d'où elles ont plongé en direction du manteau et ont ainsi subi un métamorphisme (cristallisation ou recristallisation par métamorphisme); c'est le cas de la plupart des roches qui constituent ce socle, ce sont des roches métamorphiques;
- soit elles proviennent du manteau, d'où elles sont remontées :
   - très lentement, sans atteindre la surface, sous la forme de plutons de granites; ce sont des roches plutoniques ou intrusives (cristallisation par refroidissement lent);
   - très rapidement, en épandant leurs laves à la surface du sol, ce sont des roches volcaniques (cristallisation perturbée par refroidissement rapide)."
" du massif des Écrins - Pelvoux (Hautes-Alpes - Isère) se sont formées lors de l’apparition de montagnes à l’Ère Primaire (Hercynien"Hercynien (du latin Hercynia silva, forêt hercynienne, qui s'étendait sur l'Allemagne centrale) désigne les reliefs formés en Europe occidentale durant la période géologique d'orogenèse de même nom. Pendant cette période, qui s'est étalée du Dévonien (-400 millions d'années) au Permien (-245 millions d'années), trois masses continentales se sont rapprochées, puis chevauchées pour former le supercontinent Pangée. Cette collision continentale est à l'origine de la surrection de plusieurs massifs européens nommés chaîne hercynienne ou chaîne varisque."). On trouve ainsi leurs traces dans l'environnement granitique"De l'italien granito, « qui a une structure granuleuse », les granites sont des roches claires, en général, se caractérisant chimiquement par une relative pauvreté en calcium et magnésium et une richesse en silice. Type même de la roche intrusive ou plutonique, les granites sont composés de minéraux de quartz (silice pure), de feldspaths (silice et alumine) et de micas (Biotite, couleur noir ou Muscovite, couleur blanche)." des lacs de la douche et du Vallon ou bien dans le contexte de gneiss"De même composition minérale que les granites (quartz, feldspaths, mica), les gneiss sont des roches métamorphiques qui dérivent pour la plupart d'anciennes roches sédimentaires ou volcaniques, pauvres en calcium et magnésium (marnes ou grès, laves variées). Roches très fortement recristallisées, les gneiss sont très résistants à l'érosion." des lacs de Plan Vianney et Lauvitel.

  Les roches vert-bleu et pourpres, qui colorent les alentours des lacs de Marinet (Haute Ubaye, Alpes de Haute Provence) (Inférieur (grand), Inférieur (petit), Supérieur Bleu (Sud), Supérieur Vert (Nord)), sont des roches volcaniques"Les roches volcaniques se forment lors du refroidissement rapide d'un magma arrivé en surface de la croûte terrestre. On les appelle aussi roches extrusives ou roches effusives." typiquement continentales, des andésites"Formé à partir du mot Andes, région du monde où elle est abondante, l'andésite est une roche volcanique typiquement continentale. De couleur grise à noire, elle contient entre 52% à 63% en poids de silice (SiO2)." datant du Permien (entre -299 et -252 millions d'années). On trouve aussi de telles roches dans l'environnement des lacs di Roburent (2426m) (ITALIE) et di Roburent (2360m) dans la région de Larche (Alpes de Haute Provence). Elles témoignent ainsi de la présence de volcans sur le sol continental de cet époque.

  Les abords de certains lacs de la Haute Ubaye, du Queyras et du Briançonnais dévoile le fond de l'océan Téthys-Ligure ou océan liguro-piémontais; un océan profond de 3 000 m, il y a 150 millions d'années. Les roches qui caractérisent un plancher océanique (ophiolites"Du grec ophis, serpent : associations de roches [essentiellement gabbro, serpentine, basalte] ayant la texture d'écailles de serpent." : basaltes"Roche volcanique issus de la fusion partielle des péridotites du manteau, le basalte est un des constituants des ophiolites et de la croûte océanique.", gabbros"Constituant principal de la couche inférieure de la croûte océanique, le gabbro est une roche issue de la fusion partielle de la péridotite mantellique au niveau d'une dorsale océanique, tout comme le basalte. Mais contrairement à cette roche sortie rapidement de la dorsale, le gabbro a subi un refroidissement lent en profondeur. Ainsi, bien que de même composition, gabbro et basalte diffèrent. Le gabbro, dont la cristallisation est complète, est une roche plutonique. Le basalte dont le refroidissement a été rapide et la cristallisation incomplète est une roche volcanique." et serpentinites"La serpentine ne constitue pas un minéral unique: c'est un ensemble de minéraux qui ont été regroupés sous ce nom général. Les serpentines résultent de l'hydratation de l'olivine, qui est un des minéraux composant la péridotite. La péridotite est la roche qui constitue la majeure partie du manteau terrestre. Lorsque la péridotite subit un métamorphisme avec hydratation, elle se transforme en une roche métamorphique nommée serpentinite. Les réactions chimiques qui transforment le minéral d'olivine en minéraux de serpentine, et de ce fait la roche de péridotite en roche de serpentinite, portent le nom de serpentinisation. La serpentinisation d'une péridotite donne une serpentinite."), ainsi que les sédiments qui recouvrent ce plancher (argiles"Du latin «argilla», argile, l'argile désigne une famille de minéraux, les silicates SiO4, ou une particule dont la granulométrie (dimension) est inférieure à 4 microns." non-pures et sédiments calcaires"Du latin «calcarius», calcaire, chaux, les calcaires sont des roches sédimentaires, tout comme les grès ou les gypses, facilement solubles dans l'eau, composées majoritairement de carbonate de calcium CaCO3." océaniques respectivement métamorphisés"Le métamorphisme (du grec metá , au-delà, après et morphế ,forme) désigne l'ensemble des transformations subies par une roche (sédimentaire, magmatique ou métamorphique) sous l'effet de modifications des conditions de température, de pression, de la nature des fluides et, parfois, de la composition chimique de la roche. Ces transformations, qui peuvent être minéralogiques, texturales, chimiques ou encore structurales, amènent à une réorganisation des éléments dans la roche et à une recristallisation des minéraux à l'état solide." Christian Nicollet (2010) « Métamorphisme et géodynamique », Paris, Dunod, coll. « Sciences Sup »,‎ février 2010." en schistes lustrés"Les Schistes lustrés se sont formés à partir de sédiments calcaires argileux, non-purs. Déposés au fond de l’océan, ces sédiments ont subit un métamorphisme et présentent ainsi une patine luisante." et en marbres"Du latin «marmors», marbre, le marbre est formé de sédiments calcaires, relativement purs et homogènes, recristallisés par métamorphisme. Le marbre jurassique (marbre blond) a été formé à partir des sédiments calcaires océaniques qui se sont déposés au Jurassique et qui ont été métamorphisés bien plus tard au Tertiaire." jurassique (marbre blond) sous l'effet conjugué des hautes températures et pressions qui régnaient lors de la formation des Alpes, affleurent aux alentours de ces lacs. On trouve ainsi :
       des
serpentinites"La serpentine ne constitue pas un minéral unique: c'est un ensemble de minéraux qui ont été regroupés sous ce nom général. Les serpentines résultent de l'hydratation de l'olivine, qui est un des minéraux composant la péridotite. La péridotite est la roche qui constitue la majeure partie du manteau terrestre. Lorsque la péridotite subit un métamorphisme avec hydratation, elle se transforme en une roche métamorphique nommée serpentinite. Les réactions chimiques qui transforment le minéral d'olivine en minéraux de serpentine, et de ce fait la roche de péridotite en roche de serpentinite, portent le nom de serpentinisation. La serpentinisation d'une péridotite donne une serpentinite." aux lacs de la Noire, sans nom (2843m) au sud du col Sud du Cristillan, Plan de Gandin
       des
basaltes"Roche volcanique issus de la fusion partielle des péridotites du manteau, le basalte est un des constituants des ophiolites et de la croûte océanique." et des gabbros"Constituant principal de la couche inférieure de la croûte océanique, le gabbro est une roche issue de la fusion partielle de la péridotite mantellique au niveau d'une dorsale océanique, tout comme le basalte. Mais contrairement à cette roche sortie rapidement de la dorsale, le gabbro a subi un refroidissement lent en profondeur. Ainsi, bien que de même composition, gabbro et basalte diffèrent. Le gabbro, dont la cristallisation est complète, est une roche plutonique. Le basalte dont le refroidissement a été rapide et la cristallisation incomplète est une roche volcanique." aux l
acs des Sarailles, Gignoux, Lac Noir
       des
gabbros"Constituant principal de la couche inférieure de la croûte océanique, le gabbro est une roche issue de la fusion partielle de la péridotite mantellique au niveau d'une dorsale océanique, tout comme le basalte. Mais contrairement à cette roche sortie rapidement de la dorsale, le gabbro a subi un refroidissement lent en profondeur. Ainsi, bien que de même composition, gabbro et basalte diffèrent. Le gabbro, dont la cristallisation est complète, est une roche plutonique. Le basalte dont le refroidissement a été rapide et la cristallisation incomplète est une roche volcanique." et des schistes lustrés"Les Schistes lustrés se sont formés à partir de sédiments calcaires argileux, non-purs. Déposés au fond de l’océan, ces sédiments ont subit un métamorphisme et présentent ainsi une patine luisante." aux environs du Lac de la Blanche : le Rouchon (2 929 m), au NORD du lac est un énorme bloc de gabbro"Constituant principal de la couche inférieure de la croûte océanique, le gabbro est une roche issue de la fusion partielle de la péridotite mantellique au niveau d'une dorsale océanique, tout comme le basalte. Mais contrairement à cette roche sortie rapidement de la dorsale, le gabbro a subi un refroidissement lent en profondeur. Ainsi, bien que de même composition, gabbro et basalte diffèrent. Le gabbro, dont la cristallisation est complète, est une roche plutonique. Le basalte dont le refroidissement a été rapide et la cristallisation incomplète est une roche volcanique.", fragment d'une falaise sous-marine écroulée au fond de l’océan où se déposaient des sédiments au Crétacé, il y a 130 millions d’années.
       des
marbres"Du latin «marmors», marbre, le marbre est formé de sédiments calcaires, relativement purs et homogènes, recristallisés par métamorphisme. Le marbre jurassique (marbre blond) a été formé à partir des sédiments calcaires océaniques qui se sont déposés au Jurassique et qui ont été métamorphisés bien plus tard au Tertiaire." jurassique (marbre blond) aux Lac Blanchet Inférieur et Lac Blanchet Supérieur
       des
schistes lustrés"Les Schistes lustrés se sont formés à partir de sédiments calcaires argileux, non-purs. Déposés au fond de l’océan, ces sédiments ont subit un métamorphisme et présentent ainsi une patine luisante." dans tout le "Queyras schisteux" et notamment aux lacs Bleu (ITALIE), Chalantiès, de Clausis, de Clot Sablé, ...

  Les flyschs"Typiquement un flysch est constitué par une alternance de bancs de grès (en bas) et de schistes argileux (en haut). Les flyschs se forment par avalanches sous-marines lorsqu’un océan se referme. Ils proviennent de boues et de sables déposés dans des eaux peu profondes qui dévalent une pente vers eaux plus profondes. Ces boues et ces sables se redéposent au fond de l’océan par décantation : gros grains dessous, petits grains dessus. On parle de granuloclassement, d'où la présence d’une stratification. Ces dépôts ont eu lieu juste avant la disparition de la Téthys Ligure ou océan liguro-piémontais, il y a 65 millions d’années environ." se forment par avalanches sous-marines de boues et de sables qui se redéposent au fond de l’eau par décantation, lorsqu’un océan se referme. La présence de roches stratifiées sur Le Piquet (2 750 m) au NORD-EST du Lac Faravel (Écrins, Hautes-Alpes) rend compte de ce phénomène. Ces dépôts ont eu lieu juste avant la disparition de la Téthys Ligure ou océan liguro-piémontais, il y a 65 millions d’années environ.

  Le vallon en U, parsemé de roches moutonnées"Affleurements rocheux en forme de bosses qui portent les traces de leur modelage par le passage d'un glacier, comme les stries d'abrasion.", qui loge les lacs Blanc, Carré, Cottepens, de l’Agnelin, de la Belle Étoile, de la Corne, de la Motte, de la Ratoune, de la Sagne, du Cos, Jeplan, Noir (Sept Laux, Isère) témoigne de l'abrasion des glaciers du Quaternaire.

  Bien d'autres exemples encore permettent la poursuite de ce voyage géologique et temporel !
 

      Ainsi, un lac de montagne n'est pas une simple nappe d’eau posée en altitude. Nous espérons que ce site amènera le lecteur curieux à mieux appréhender la complexité pédologique"Du grec pedon « marmors » sol et « logos » discours, la pédologie est la science qui étudie les sols." des paysages alpestres.
 

      En effet, la cuvette des lacs s'est formée dans différents substrats géologiques : roches cristallines continentales"Les roches cristallines qui constituent les massifs cristallins, sont formées d'un assemblage de cristaux (d'où le terme "cristallin"). Les minéraux qui y sont cristallisés ne se forment que dans les profondeurs de la croûte terrestre, dans des conditions de températures et de pressions considérablement élevées. Ces roches ont deux origines :
- soit elles proviennent de la croûte elle-même, d'où elles ont plongé en direction du manteau et ont ainsi subi un métamorphisme (cristallisation ou recristallisation par métamorphisme); c'est le cas de la plupart de ces roches, ce sont des roches métamorphiques;
- soit elles proviennent du manteau, d'où elles sont remontées :
   - très lentement, sans atteindre la surface, sous la forme de plutons de granites; ce sont des roches plutoniques ou intrusives (cristallisation par refroidissement lent);
   - très rapidement, en épandant leurs laves à la surface du sol, ce sont des roches volcaniques (cristallisation perturbée par refroidissement rapide)."
(plutoniques"Du nom du dieu des Enfers, dans la mythologie grecque, le pluton est le devenir d'un magma piégé dans les profondeurs de la croûte terrestre, alors même qu'il montait vers la surface, à travers les roches qui le recouvrait. Ce magma a subit un refroidissement lent conduisant à la formation de granite, type même de la roche "intrusive". Les plutons n'apparaissent en surface que suite à des processus d'érosion : ils forment alors des massifs en coupole, constitués de granite." ou métamorphisées"Le métamorphisme (du grec metá , au-delà, après et morphế ,forme) désigne l'ensemble des transformations subies par une roche (sédimentaire, magmatique ou métamorphique) sous l'effet de modifications des conditions de température, de pression, de la nature des fluides et, parfois, de la composition chimique de la roche. Ces transformations, qui peuvent être minéralogiques, texturales, chimiques ou encore structurales, amènent à une réorganisation des éléments dans la roche et à une recristallisation des minéraux à l'état solide." Christian Nicollet (2010) « Métamorphisme et géodynamique », Paris, Dunod, coll. « Sciences Sup »,‎ février 2010."), roches de la croûte océanique, roches volcaniques"Les roches volcaniques se forment lors du refroidissement rapide d'un magma arrivé en surface de la croûte terrestre. On les appelle aussi roches extrusives ou roches effusives." et roches sédimentaires"Les roches sédimentaires proviennent de l'accumulation de sédiments qui se déposent le plus souvent en couches ou lits superposés, appelés strates." pouvant avoir subi un métamorphisme"Le métamorphisme (du grec metá , au-delà, après et morphế ,forme) désigne l'ensemble des transformations subies par une roche (sédimentaire, magmatique ou métamorphique) sous l'effet de modifications des conditions de température, de pression, de la nature des fluides et, parfois, de la composition chimique de la roche. Ces transformations, qui peuvent être minéralogiques, texturales, chimiques ou encore structurales, amènent à une réorganisation des éléments dans la roche et à une recristallisation des minéraux à l'état solide." Christian Nicollet (2010) « Métamorphisme et géodynamique », Paris, Dunod, coll. « Sciences Sup »,‎ février 2010.". Bien souvent, plusieurs types de roches constituent l'environnement des lacs. Voici une liste non-exhaustive des roches retrouvées dans la constitution des cuvettes de différents lacs :

  Amphibolites"Du grec amphibolos « ambigu », les amphibolites sont des roches métamorphiques riches en amphibole, minéral vert sombre, qui cristallise lorsque la roche originelle était riche en calcium et en magnésium (par exemple des calcaires ou des laves basaltiques).
La plupart des amphibolites des massifs cristallins des Alpes semblent provenir d'anciennes roches volcaniques (ou de cendres volcaniques).).
On appelle gneiss amphiboliques, une alternance de lits sombres, franchement amphiboliques, et de lits clairs formés par un feldspath."
 : Lac de la Coche (Belledonne, 38)

  Dolomies"Les dolomies sont des roches sédimentaires, qui contiennent au moins 25% d’un minéral nommé dolomite (carbonate double de calcium et de magnésium : CaMg(CO3)2), et aussi d’autres carbonates (carbonate de calcium, CaCO3) , (carbonate de magnésium, MgCO3), …" : Lac des Cordes (Briançonnais, 05), Lac de l'Ascension (Guillestrois, 05), Lac Escur et Petit lac Escur (Guillestrois, 05), Lac de Souliers (Queyras, 05), Lac Besson (Rousses, 38), Lac Noir (Rousses, 38), Lac Rond (Rousses, 38)

  Flyschs"Typiquement un flysch est constitué par une alternance de bancs de grès (en bas) et de schistes argileux (en haut). Les flyschs se forment par avalanches sous-marines lorsqu’un océan se referme. Ils proviennent de boues et de sables déposés dans des eaux peu profondes qui dévalent une pente vers eaux plus profondes. Ces boues et ces sables se redéposent au fond de l’océan par décantation : gros grains dessous, petits grains dessus. On parle de granuloclassement, d'où la présence d’une stratification. Ces dépôts ont eu lieu juste avant la disparition de la Téthys Ligure ou océan liguro-piémontais, il y a 65 millions d’années environ." : Lac Froid (Larche, 04), Lac de Sainte Marguerite (Embrunnais, 05), Lac du Crachet (Embrunnais, 05), Lac de l'Étoile (Guillestrois, 05), Lac Jean Rostand (Guillestrois, 05)

  Gneiss"De même composition minérale que les granites (quartz, feldspaths, mica), les gneiss sont des roches métamorphiques qui dérivent pour la plupart d'anciennes roches sédimentaires ou volcaniques, pauvres en calcium et magnésium (marnes ou grès, laves variées). Roches très fortement recristallisées, les gneiss sont très résistants à l'érosion." : Lac de Combeynot (Écrins, 05), Lac de Plan Vianney (Écrins, 38), Lauvitel (Écrins, 38)

  Gneiss"De même composition minérale que les granites (quartz, feldspaths, mica), les gneiss sont des roches métamorphiques qui dérivent pour la plupart d'anciennes roches sédimentaires ou volcaniques, pauvres en calcium et magnésium (marnes ou grès, laves variées). Roches très fortement recristallisées, les gneiss sont très résistants à l'érosion." migmatitiques"Les gneiss migmatitiques, ou migmatites se distinguent car ils portent les traces d'un début de fusion de leurs constituants : présence d'îlots d'aspect granitique.
Cette fusion partielle (phénomène dit de l'anatexie) se produit dans les conditions de pressions et de températures (> 600°C) qui règnent au-delà de 15 kilomètres de profondeur."
ou migmatites"Les gneiss migmatitiques, ou migmatites se distinguent car ils portent les traces d'un début de fusion de leurs constituants : présence d'îlots d'aspect granitique.
Cette fusion partielle (phénomène dit de l'anatexie) se produit dans les conditions de pressions et de températures (> 600°C) qui règnent au-delà de 15 kilomètres de profondeur."
 : Lac Blanc de Bramant (Rousses, 73), Lac Bramant (Rousses, 73), Lac Gris (Rousses, 73), Lac sans nom au Nord-Est du lac Gris (Rousses, 73))

  Gneiss"De même composition minérale que les granites (quartz, feldspaths, mica), les gneiss sont des roches métamorphiques qui dérivent pour la plupart d'anciennes roches sédimentaires ou volcaniques, pauvres en calcium et magnésium (marnes ou grès, laves variées). Roches très fortement recristallisées, les gneiss sont très résistants à l'érosion." leptynitiques"Du grec leptunô « amincir » et ítês « minéral », les leptynites sont des roches métamorphiques claires, riches en feldspath et en quartz et pauvre en amphibole et en mica. Elles ont été recristallisées à partir d’un grès ou d’un granite.
On appelle "gneiss leptynitique" des gneiss dont la foliation est soulignée par de multiples lits de feldspaths clairs. Ils sont fréquents dans la chaîne de Belledonne."
 :  Lac de la Grande Sitre (Belledonne, 38), Lac de la Jasse (Belledonne, 38), Lac de Brouffier (Taillefer, 38)

  Gneiss"De même composition minérale que les granites (quartz, feldspaths, mica), les gneiss sont des roches métamorphiques qui dérivent pour la plupart d'anciennes roches sédimentaires ou volcaniques, pauvres en calcium et magnésium (marnes ou grès, laves variées). Roches très fortement recristallisées, les gneiss sont très résistants à l'érosion." leptyno"Du grec leptunô « amincir » et ítês « minéral », les leptynites sont des roches métamorphiques claires, riches en feldspath et en quartz et pauvre en amphibole et en mica. Elles ont été recristallisées à partir d’un grès ou d’un granite.
On appelle "gneiss leptynitique" des gneiss dont la foliation est soulignée par de multiples lits de feldspaths clairs. Ils sont fréquents dans la chaîne de Belledonne."
-amphiboliques"Du grec amphibolos « ambigu », les amphibolites sont des roches métamorphiques riches en amphibole, minéral vert sombre, qui cristallise lorsque la roche originelle était riche en calcium et en magnésium (par exemple des calcaires ou des laves basaltiques).
La plupart des amphibolites des massifs cristallins des Alpes semblent provenir d'anciennes roches volcaniques (ou de cendres volcaniques)...
On appelle gneiss amphiboliques, une alternance de lits sombres, franchement amphiboliques, et de lits clairs formés par un feldspath."
 :  Lac Blanc (Belledonne, 38), Lac de Belledonne (Belledonne, 38), Lac de Crop (Belledonne, 38), Lac sans nom n°1 (nord) vers la Croix Belledonne (Belledonne, 38), Lac sans nom n°2 (sud) vers la Croix Belledonne (Belledonne, 38), Lac de l'Âne (Sept Laux, 38), Lac de la Croix (Belledonne, 73)

  Gneiss"De même composition minérale que les granites (quartz, feldspaths, mica), les gneiss sont des roches métamorphiques qui dérivent pour la plupart d'anciennes roches sédimentaires ou volcaniques, pauvres en calcium et magnésium (marnes ou grès, laves variées). Roches très fortement recristallisées, les gneiss sont très résistants à l'érosion."  amphiboliques"Du grec amphibolos « ambigu », les amphibolites sont des roches métamorphiques riches en amphibole, minéral vert sombre, qui cristallise lorsque la roche originelle était riche en calcium et en magnésium (par exemple des calcaires ou des laves basaltiques).
La plupart des amphibolites des massifs cristallins des Alpes semblent provenir d'anciennes roches volcaniques (ou de cendres volcaniques)..
On appelle gneiss amphiboliques, une alternance de lits sombres, franchement amphiboliques, et de lits clairs formés par un feldspath."
 : Lac du Bœuf (Belledonne, 38), Lac du Bois (Belledonne, 38)

  Gneiss"De même composition minérale que les granites (quartz, feldspaths, mica), les gneiss sont des roches métamorphiques qui dérivent pour la plupart d'anciennes roches sédimentaires ou volcaniques, pauvres en calcium et magnésium (marnes ou grès, laves variées). Roches très fortement recristallisées, les gneiss sont très résistants à l'érosion." biotitique"La biotite est un minéral du groupe des silicates et de la famille des micas." : Lac Noir (Écrins, 38)

  Granites"De l'italien granito, « qui a une structure granuleuse », les granites sont des roches claires, en général, se caractérisant chimiquement par une relative pauvreté en calcium et magnésium et une richesse en silice. Type même de la roche intrusive ou plutonique, les granites sont composés de minéraux de quartz (silice pure), de feldspaths (silice et alumine) et de micas (Biotite, couleur noir ou Muscovite, couleur blanche)." : Lac de la Douche (Écrins, 05), Lac du Vallon (Écrins, 38), Lac d'Aumar (Pyrénées, Néouvielle, 65)

  Granites"De l'italien granito, « qui a une structure granuleuse », les granites sont des roches claires, en général, se caractérisant chimiquement par une relative pauvreté en calcium et magnésium et une richesse en silice. Type même de la roche intrusive ou plutonique, les granites sont composés de minéraux de quartz (silice pure), de feldspaths (silice et alumine) et de micas (Biotite, couleur noir ou Muscovite, couleur blanche)." à biotites"granites à biotites
=
granites à micas noirs"
 : Lac Blanc (Sept Laux, 38), Lac du Cos (Sept Laux, 38), Lac Jeplan (Sept Laux, 38)

  Grès d'Annot"Le grès est une roche sédimentaire détritique, issue de l’agrégation et de la cimentation (ou diagenèse) de grains de sable composés de silice (quartz).Les grès d'Annot tirent leur nom du village éponyme des Alpes de Haute Provence. Ils se sont formés, voici 40 millions d’années, suite à des avalanches sous-marines de sable et de vase. Lors de la surrection des Alpes, l’ensemble a été fracturé et déformé, ce qui lui donne cet aspect particulier." : Lac des Hommes (nord) (Larche, 04), Lac des Hommes (sud) (Larche, 04), Lac du Lauzanier (Larche, 04)

  Gypses"Du latin «gypsum», pierre à plâtre, gypse, le gypse est du sulfate de calcium cristallisé, qui s'est formé par "précipitation" dans des eaux marines très peu profondes et surchargées en sels, sortes de marais salants naturels.
Dans les Alpes françaises, le gypse s'est principalement déposé au Trias supérieur. Les gypses sont très solubles sous l'action des eaux météoriques : formation de cavités, d'entonnoirs de dissolution..."
et cargneules : Lac de Roue (Queyras, 05)

  Marbres"Du latin «marmors», marbre, le marbre est formé de sédiments calcaires, relativement purs et homogènes, recristallisés par métamorphisme. Le marbre jurassique (marbre blond) a été formé à partir des sédiments calcaires océaniques qui se sont déposés au Jurassique et qui ont été métamorphisés bien plus tard au Tertiaire." jurassique (marbre blond) : Lac Blanchet Inférieur (Queyras, 05) et Lac Blanchet Supérieur (Queyras, 05)

  Calcschistes"Schiste métamorphique calcaire, où la calcite CaCO3 est associée à du mica. Avant le métamorphisme, c'était un mélange de calcaire et d'argile." (schistes"La schistosité est la texture feuilletée caractéristique, formée par une succession de plaques très fines, que prennent les roches après avoir subit un métamorphisme." calcaires"Du latin «calcarius», calcaire, chaux, les calcaires sont des roches sédimentaires, tout comme les grès ou les gypses, facilement solubles dans l'eau, composées majoritairement de carbonate de calcium CaCO3.") ou plus exactement de "marbres en plaquettes"Le terme "Marbres en plaquettes" était traditionnellement employé en Briançonnais pour désigner des calcschistes faiblement métamorphiques, d'âge néocrétacé-éocène (entre -100 et -34 millions d'années)."" : Lac de l'Étoile (Chambeyron, 04), Lac des Neuf Couleurs (Chambeyron, 04), Lac Long (Chambeyron, 04), Lac Noir (Chambeyron, 04), Lac Premier (Chambeyron, 04), Lac Rond (Chambeyron, 04), Lac des Rouites (Queyras, 05), Lac Miroir (Queyras, 05), Lac Sainte-Anne (Queyras, 05), Grand lac du Lauzet (Guillestrois, 05), Lac moyen du Lauzet (Guillestrois, 05), Petit lac du Lauzet (Guillestrois, 05)

  Ophiolites"Du grec ophis, serpent : associations de roches [essentiellement gabbro, serpentine, basalte] ayant la texture d'écailles de serpent." mettant en évidence la croûte d'un océan datant de la limite Cambrien - Ordovicien, il y a environ 500 millions d’années : Lac Achard (Belledonne, 38), Lac Claret (Belledonne, 38), Lac David (Belledonne, 38), Lac du Crozet (Belledonne, 38), Lac Longet (Belledonne, 38), Lac Merlat (Belledonne, 38), Lac Robert (grand) (Belledonne, 38), Lac Robert (petit nord) (Belledonne, 38), Lac Robert (petit sud) (Belledonne, 38)

  Roches volcaniques"Les roches volcaniques se forment lors du refroidissement rapide d'un magma arrivé en surface de la croûte terrestre. On les appelle aussi roches extrusives ou roches effusives." continentales :  Lago di Roburent (2426m) (ITALIE) (Larche, 04), Lago di Roburent (2360m) (ITALIE) (Larche, 04)

  Schistes"La schistosité est la texture feuilletée caractéristique, formée par une succession de plaques très fines, que prennent les roches après avoir subit un métamorphisme." à bancs de grès : Lac Faravel (Écrins, 05), Lac Palluel (Écrins, 05)

  Schistes lustrés"Les Schistes lustrés se sont formés à partir de sédiments calcaires argileux, non-purs. Déposés au fond de l’océan, ces sédiments ont subit un métamorphisme et présentent ainsi une patine luisante." : Lac Bleu (ITALIE)) (Haute Ubaye, 04), Lac Chalantiès (Queyras, 05), Lac de Clausis (Queyras, 05), Lac de Clot Sablé (Queyras, 05), Lac Porcièrole (Queyras, 05), Lacs de l'Eychassier (Queyras, 05), Lacs Lacroix (Queyras, 05)

  Serpentinites"La serpentine ne constitue pas un minéral unique: c'est un ensemble de minéraux qui ont été regroupés sous ce nom général. Les serpentines résultent de l'hydratation de l'olivine, qui est un des minéraux composant la péridotite. La péridotite est la roche qui constitue la majeure partie du manteau terrestre. Lorsque la péridotite subit un métamorphisme avec hydratation, elle se transforme en une roche métamorphique nommée serpentinite. Les réactions chimiques qui transforment le minéral d'olivine en minéraux de serpentine, et de ce fait la roche de péridotite en roche de serpentinite, portent le nom de serpentinisation. La serpentinisation d'une péridotite donne une serpentinite.": Lac de la Noire (Haute Ubaye, 04), Lac sans nom (2843m) au sud du col Sud du Cristillan (Haute Ubaye, 04)
 

 

      Outre la géologie"Du grec gê « terre » et logos « discours », la géologie est la science dont le principal objet est de décrire et d'expliquer la nature, l'origine et la situation des roches et des terrains." alpine, la Montagne invite à découvrir comment les organismes s'adaptent et interagissent entre eux et avec leur milieu, dans cet espace naturel si particulier. C'est au travers d'une initiation à l'écologie"Du grec oikos « maison » et logos « discours », l'écologie est étymologiquement le discours sur notre maison à tous : la Terre. D'un point de vue scientifique, elle étudie les interactions entre les organismes, d'une part, et entre les organismes et leur milieu, d'autre part." alpine que certains aspects de la faune et de la flore typiques de l'environnement montagnard sont ici abordés.

 

 

Dom et Serge

 

 

 

Si vous souhaitez utiliser ou acquérir des droits sur certaines photographies présentes sur ce site, merci de remplir le formulaire de contact.