Ce site vit grâce à la publicité. Soyez sympas, désactivez provisoirement votre bloqueur de publicité le temps de votre visite. Merci à vous.

 
Retour au sommaire Localisation Itinéraires Géologie Écologie Photographies
Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Google Plus Partagez par email

 

Lac de Néal (2453m)

Guillestrois

À la limite du Queyras

Hautes-Alpes

 

Latitude  44° 46' 50'' N
Longitude 6° 40' 23'' E
Altitude 2 453 m

 

Agrandir la carte IGN d’après le site GÉOPORTAIL https://www.geoportail.gouv.fr



  Itinéraires d'accès au lac

SUR SENTIER BALISÉ, FACILE, EN PENTE DOUCE, EN FAMILLE, DANS LES ALPAGES (pour la Randonnée N°1)

      Le lac de Néal (2 453 m) (carte n°1) se situe à 5 km en projection horizontale"Distance en projection sur une carte (plan)
=
Distance à vol d'oiseau."
à l'OUEST de Brunissard (1 746 m) (commune d'Arvieux) (carte n°2) (Queyras, Hautes-Alpes) et à 8 km en projection horizontale"Distance en projection sur une carte (plan)
=
Distance à vol d'oiseau."
au NORD-EST de la Roche-de-Rame (910 m) (Guillestrois) (carte n°3). Au moins deux accès routiers et deux départs de randonnée sont possibles.

      L'accès routier le plus simple emprunte la D 902 jusqu'à Brunissard et conduit au parking du Pré des Vaches (1 966 m), départ du sentier qui mène au lac de Néal (2 453 m) en passant par les chalets de Clapeyto (2 221 m). L'accès en voiture peut se faire depuis Brunissard (accès routier n°1), Arvieux (accès routier n°2), Château-Queyras (accès routier n°3), Guillestre (accès routier n°4), Briançon (accès routier n°5) ou Gap (accès routier n°6), par exemple. (Randonnée N°1)

      Un autre accès routier emprunte la N 94 jusqu'à La-Roche-de-Rame (910 m). De là une piste de 12 km, plus ou moins carrossable, sinueuse et escarpée, passe par "Le Lauzet" (1 786 m) et conduit à "le Cougnet" (1 901 m), départ du sentier qui mène au lac de Néal (2 453 m) en passant par la cabane de Néal (2 215 m). L'accès en voiture peut se faire depuis La-Roche-de-Rame (accès routier n°7), Guillestre (accès routier n°8), Briançon (accès routier n°9) ou Gap (accès routier n°10), par exemple. (Randonnée N°2)

      Voici les itinéraires de randonnée :

  N°1 d’après le site participatif Altituderando www.altituderando.com, Copyright ©

  N°2 d’après le site perso www.oduch.fr de Christine et Olivier DUCHEMIN, Copyright ©

 

  Contexte géologique du lac

      Le lac de Néal (2 453 m) est installé dans des calcschistes"Schiste métamorphique calcaire, où la calcite CaCO3 est associée à du mica. Avant le métamorphisme, c'était un mélange de calcaire et d'argile." planctoniques (schistes"La schistosité est la texture feuilletée caractéristique, formée par une succession de plaques très fines, que prennent les roches après avoir subit un métamorphisme." calcaires"Du latin «calcarius», calcaire, chaux, les calcaires sont des roches sédimentaires, tout comme les grès ou les gypses, facilement solubles dans l'eau, composées majoritairement de carbonate de calcium CaCO3."), d'âge Néo-Crétacé - Éocène (entre -100 et -35 millions d’années). Ces roches sont les marqueurs d'un ancien océan, aujourd'hui disparu : la Téthys ligure ou océan liguro-piémontais, un océan profond d'au moins 3 000 m, il y a 150 millions d'années.
 

  N°1 d’après le site GEOL-ALP www.geol-alp.com de Maurice GIDON, Copyright ©

 

  Contexte écologique du lac

      Localisé dans le NORD-EST du département des Hautes-Alpes, dans le Guillestrois et à la limite NORD-OUEST du Parc Naturel Régional du Queyras, le site naturel qui héberge le lac de Néal (2 453 m) s'inscrit dans les Alpes internes et subit un climat de type continental intra-alpin aux contrastes thermiques saisonniers marqués.
Il comprend les étages de végétation montagnard supérieur, subalpin et alpin.
Les alpages de Clapeyto présentent de grandes étendues de prairies subalpines et de pelouses alpines, comprenant un remarquable complexe de zones humides. Aux altitudes inférieures s'étalent de belles forêts de Pin à crochets (Pinus uncinata) et de Mélèzes (Larix decidua).

      Le site compte cinq habitats déterminants :
- les éboulis calcaires fins, représentés notamment par des formations à Liondent des montagnes (Leontodon montanus) et à Bérardie laineuse (Berardia subacaulis),
- les bas-marais cryophiles d'altitude des bords de sources et suintements à Laîche des frimas (Carex frigida),
- les cariçaies"Une cariçaie est un peuplement de grands Carex ou Laîches, dans les marécages de bord de lac non immergés" palustres à Laîche renflée (Carex rostrata),
- les bas-marais pionniers arctico-alpins à Laîche bicolore (Carex bicolor),
- les ceintures péri-lacustres des lacs froids et mares d'altitude à Linaigrette de Scheuchzer (Eriophorum scheuchzeri).

      Parmi les habitats remarquables, se trouvent :
- les pelouses calcicoles alpines et subalpines à Séslérie bleutée (Sesleria caerulea) et à Laîche toujours verte (Carex sempervirens), formations herbacées recouvrant de larges surfaces sur le site,
- les mélézins-cembraies ou forêts de Mélèze (Larix decidua) et de Pin cembro (Pinus cembra),
- les pinèdes de Pin à crochets (Pinus uncinata),
- les bas-marais alcalins à Laîche de Davall (Carex davalliana),
- les landes épineuses à Astragale toujours verte (Astragalus sempervirens),
- les formations végétales des rochers et falaises calcaires.

      Le site comprend neuf espèces végétales déterminantes.
Cinq sont protégées au niveau national :
- le Saule à feuilles de myrte (Salix breviserrata),
- le Saule de Suisse (Salix helvetica),
- la Violette à feuilles pennées (Viola pinnata),
- la Laîche faux Pied d'oiseau (Carex ornithopoda subsp. ornithopodioides), petite Cypéracée affectionnant les rocailles longuement enneigées de l'étage alpin,
- la Laîche bicolore (Carex bicolor), rare Cypéracée des marécages arctico-alpins froids d'altitude.
Trois sont protégées en région Provence-Alpes-Côte d'Azur :
- l'Orchis nain des Alpes (Chamorchis alpina),
- le Jonc arctique (Juncus arcticus), plante arctico-alpine rare des marécages et bords de ruisselets,
- le Saxifrage fausse diapensie (Saxifraga diapensioides).
Une espèce n'a pas de statut de protection :
- le Scirpe de Hudson (Trichophorum alpinum), rare Cypéracée des bas-marais arctico-alpins qui serait à rechercher sur le site (novembre 2017).

      En outre, cet espace naturel comprend cinq espèces végétales remarquables.
Trois sont protégées au niveau national :
- la Bérardie laineuse (Berardia subacaulis), Astéracée archaïque endémique"L'endémisme, du grec éndêmos, indigène, caractérise la présence naturelle d'un groupe biologique exclusivement dans une région géographique délimitée." des Alpes sud-occidentales typique des éboulis calcaires à éléments fins,
- le Scirpe alpin (Trichophorum pumilum), rare Cypéracée circumboréale des bas-marais froids d'altitude,
- l'Ancolie des Alpes (Aquilegia alpina).
Deux espèces n'ont pas de statut de protection :
- le Pissenlit à ligules en capuchon (Taraxacum cucullatum),
- le Génépi noir (Artemisia genipi).

      Le peuplement d'Oiseaux nicheurs est composé par :
- l'Aigle royal (Aquila chrysaetos),
- le Tétras lyre (Tetrao tetrix), Galliforme remarquable, emblématique des Alpes,
- le Lagopède alpin (Lagopus mutus), Galliforme remarquable, d'origine arctique, relique de l'époque glaciaire dans les Alpes, où il occupe les reliefs de croupes et de crêtes, fréquemment enneigés et balayés par le vent,
- la Chouette de Tengmalm (Aegolius funereus), Strigidé boréo-alpin forestier et déterminant, des hêtraies, des pessières"Forêt d'Epicéas", des cembraies"Forêt de Pins cembro ou Arole" et des mélézins,
- la Huppe fasciée (Upupa epops),
- le Torcol fourmilier (Jynx torquilla),
- le Cincle plongeur (Cinclus cinclus),
- le Tichodrome échelette (Tichodroma muraria), espèce paléo-montagnarde remarquable et relativement rare, recherchant les gorges et escarpements rocheux,
- le Sizerin flammé (Carduelis flammea), nicheurs localisés des forêts d'altitude,
- le Venturon montagnard (Carduelis citrinella), Fringillidé remarquable, typique des boisements de conifères semi ouverts,
- la Niverolle alpine (Montifringilla nivalis), Passéridé paléo-montagnard remarquable, caractéristique des pelouses avec escarpements rocheux des étages alpin et subnival des massifs montagneux les plus élevés,
- le Crave à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax), nicheur remarquable peu fréquent, inféodé aux alpages où il vient s'alimenter situés à proximité de falaises où il niche.

      Parmi les Insectes de cet espace naturel, se trouvent :
- la Piéride de la roquette (Euchloe simplonia), Lépidoptère rhopalocère (« papillon de jour ») remarquable à aire disjointe des Alpes occidentales, Pyrénées et monts Cantabriques, inféodé aux pelouses subalpines où croissent ses plantes hôtes des Brassicacées),
- l'Azuré du Serpolet (Maculinea arion), Lépidoptère Rhopalocère (« papillon de jour ») remarquable et protégé au niveau européen, inféodé aux bois clairs et ensoleillés, pelouses et friches sèches avec présence de ses plantes hôtes, des Serpolets (pour sa chenille) et de sa principale fourmi hôte, Myrmica sabuleti (pour sa larve), jusqu'à 2 400 m d'altitude.
- l'Apollon (Parnassius apollo), Lépidoptère Rhopalocère (« papillon de jour ») remarquable d'affinité montagnarde, protégé au niveau européen, peuplant les rocailles, pelouses et éboulis à Crassulacées et Saxifragacées entre 500 et 2 500 m d'altitude,
- le Bourdon Bombus brodmannicus delmasi, dont cette sous espèce d'Hyménoptère est déterminante et endémique"L'endémisme, du grec éndêmos, indigène, caractérise la présence naturelle d'un groupe biologique exclusivement dans une région géographique délimitée." des pentes fleuries ensoleillées, riches en Cerinthe glabra et C. minor dont il butine les fleurs, des Alpes du sud, et dont la sous
espèce nominale ne se trouve qu'au Caucase,
- la Punaise du Pin cembro (Pachypterna fieberi), Hémiptère Miridé déterminant, rare et localisé, signalé en France uniquement dans le département des Hautes Alpes,
- le Sténobothre cottien (Stenobothrus cotticus), Criquet remarquable, endémique de l'arc alpin, inféodé aux éboulis, rochers à végétation maigre et aux pelouses écorchées entre 2 000 et 2 800 m d'altitude,
- le Sténobothre alpin (Stenobothrus rubicundulus), Criquet remarquable, présent dans la Péninsule balkanique et dans les Alpes et qui affectionne surtout les milieux secs et pierreux.

(En savoir plus).

      Inventaire de la faune et de la flore: INPN
 

  N°1 d’après le site INPN - Inventaire National du Patrimoine Naturel inpn.mnhn.fr, Copyright ©

 

 

Photo n°201507138
Lac de Néal (2453m) (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de Néal (2453m), vue direction SUD-OUEST

Photo n°201507139
Lac de Néal (2453m) (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de Néal (2453m), vue direction SUD-OUEST

Photo n°201507136
Lac de Néal (2453m) (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de Néal (2453m), vue direction SUD-EST

Photo n°201507131
Lac de Néal (2453m) (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de Néal (2453m), vue direction NORD

Photo n°201507137
Lac de Néal (2453m) (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de Néal (2453m), vue direction SUD

Photo n°201507130
Lac de Néal (2453m) (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de Néal (2453m), vue direction NORD-OUEST

Photo n°201507133
Lac de Néal (2453m) (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de Néal (2453m), vue direction SUD-EST

Photo n°201507135
Lac de Néal (2453m) (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de Néal (2453m), vue direction SUD-SUD-EST

Photo n°201507134
Pic du Béal Traversier (2910m) (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Pic du Béal Traversier (2910m), face NORD-OUEST

Photo n°201507132
Lac Marion OUEST et lac Néal (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac Marion Ouest (2487m) à gauche et lac de Néal (2453m) à droite, vue direction EST sur le Pic de Balart (2736m)
(Les noms des lacs s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°19920723bis
Lac de Néal (2453m) (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de Néal (2453m), vue direction Sud-Ouest

Photo n°19920723
Lac de Néal (2453m) (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de Néal (2453m), vue direction Nord-Est

Photo n°19920723ter
Lac de Néal (2453m) (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de Néal (2453m), vue direction Nord-Est

 

Haut de page Retour au sommaire Pêche Autres lacs du Guillestrois Autres lacs des Hautes-Alpes