Ce site vit grâce à la publicité. Soyez sympas, désactivez provisoirement votre bloqueur de publicité le temps de votre visite. Merci à vous.

 
Retour au sommaire Localisation Itinéraires Géologie Écologie Photographies
Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Google Plus Partagez par email

 

Lac de l'Orceyrette (1927m)

Briançonnais

Hautes-Alpes

 

Latitude  44° 49' 07'' N
Longitude 6° 39' 16'' E
Altitude 1 927 m

Agrandir la carte IGN d’après le site GÉOPORTAIL https://www.geoportail.gouv.fr



 

Itinéraires d'accès au lac

DIRECTEMENT ACCESSIBLE EN VOITURE !

      Accessible en voiture, le lac de l'Orceyrette (1 927 m) se situe dans les Hautes-Alpes, à la limite du Briançonnais et du Queyras, à une quinzaine de kilomètres au SUD de Briançon (accès routier n°1), à une dizaine de kilomètre au SUD de Villar-Saint-Pancrace (accès routier n°2) et à 3 km au SUD des Chalets des Ayes (accès routier n°3).
 

 

  Contexte géologique du lac

      Les alentours immédiats du lac de l'Orceyrette dévoile le fond de l'océan Téthys-ligure ou océan liguro-piémontais; un océan profond de 3 000 m, il y a 150 millions d'années. Le Rocher Roux (2 484 m), qui se situe à 2 km au SUD-EST du lac témoigne de la présence d'un dépôt de "vase" au fond de cet océan au cours du Jurassique supérieur (entre -161 et -145 millions d'années). De tels dépôts, s'observent dans les océans actuels depuis des sous-marins d'exploration abyssale. Ce Rocher Roux, qui montre sa face OUEST sur cette photographie, repose sur la partie supérieure d'une dalle de dolomies"Les dolomies sont des roches sédimentaires, qui contiennent au moins 25% d’un minéral nommé dolomite (carbonate double de calcium et de magnésium : CaMg(CO3)2), et aussi d’autres carbonates (carbonate de calcium, CaCO3) , (carbonate de magnésium, MgCO3), …" datant du Trias supérieur (entre -230 et -220 millions d'années) (1).

      Les sédiments qui sont donné naissance aux dolomies"Les dolomies sont des roches sédimentaires, qui contiennent au moins 25% d’un minéral nommé dolomite (carbonate double de calcium et de magnésium : CaMg(CO3)2), et aussi d’autres carbonates (carbonate de calcium, CaCO3) , (carbonate de magnésium, MgCO3), …", se sont déposés sur le fond d'un océan, au tout début de sa genèse, lorsque celui-ci "s'étirait" et "se creusait", il y a 250 à 200 millions d'années. Ces roches se sont formées par subsidence"La subsidence (latin subsidere, s'enfoncer) est l'abaissement de la croûte terrestre résultant d'un étirement-amincissement de cette dernière. Elle entraine un dépôt progressif de sédiments sous une profondeur d'eau constante." dans des eaux dont la profondeur n'excédait pas quelques mètres, sur la marge continentale passive"Une marge continentale est une bordure immergée d'un continent. Sorte de bord de mer, en somme. Elle est constituée de lithosphère continentale en contact avec de la lithosphère océanique. On distingue les marges continentales passives dues à une rupture de la lithosphère continentale par arrachement (processus de rifting et d'océanisation) et les marges continentales actives dues à une subduction de la lithosphère océanique sous la lithosphère continentale." de l'ancien continent européen (un bord de mer, en quelque sorte).
 

  N°1 d’après le site GEOL-ALP www.geol-alp.com de Maurice GIDON, Copyright ©

 

  Contexte écologique du lac

      Localisé dans le NORD-EST du département des Hautes-Alpes, dans la région du Briançonnais, le site naturel qui héberge le lac de l'Orceyrette (1 927 m), est situé au niveau des contreforts NORD-OUEST du massif du Queyras. Compris dans la zone biogéographique des Alpes internes briançonnaises, il est soumis à un climat montagnard de type continental marqué. Cet espace naturel est inclus dans les étages de végétation subalpin et alpin, et culmine à 2 779 m au Pic des Chalanches. Semi-ceinturé par une crête ébouleuse et par des falaises abruptes, il est caractérisé par une vaste forêt ancienne de Pin cembro (Pinus cembra), associé au Mélèze d'Europe (Larix decidua) dans sa partie inférieure, qui constitue la plus grande et la plus remarquable cembraie"Forêt de Pins cembro ou Arole." des Alpes françaises. Le paysage végétal est formée de landes, de prairies subalpines, de pâturages et de pelouses alpines, ainsi que de zones humides.

      Une réserve biologique communale, à l'initiative de la commune de Villar-Saint-Pancrace et des associations locales de protection de la nature, a été créée en 1991. Elle a permis une meilleure prise en compte de la valeur patrimoniale de cette ancienne cembraie"Forêt de Pins cembro ou Arole." particulièrement remarquable.

      Cinq habitats déterminants sont présents sur le site.
Quatre sont liés aux milieux humides :
- les bas-marais cryophiles d'altitude des bords de sources et suintements à Laîche des frimas (Carex frigida),
- les bas-marais pionniers arctico-alpins à Laîche bicolore (Carex bicolor),
- les ceintures péri-lacustres des lacs froids et mares d'altitude à Linaigrette de Scheuchzer (Eriophorum scheuchzeri),
- les tourbières de transition.
Le cinquième habitat déterminant est un milieu forestier rare et localisé dans les Alpes françaises :
- les cembraies et mélézins cembraies à Calamagrostide velue (Calamagrostis villosa).

      Onze autres habitats remarquables sont présents :
- les saulaies arctico-alpines des bas-marais et bords de ruisseaux à Saule arbrisseau (Salix foetida),
- les saulaies arctico-alpines des pentes rocheuses froides et humides à Saule soyeux (Salix glaucosericea),
- les mégaphorbiaies"Une mégaphorbiaie (du grec mega, grand et phorbē, paturage) est une formation végétale luxuriante, constituée de grandes herbes, de 1,5 m à plus de 2 m de hauteur, se développant sur des sols riches, frais, non-acides et humides." montagnardes et subalpines, formations opulentes de hautes herbes des combes humides et fraîches,
- les prairies de fauche d'altitude,
- les mélézins-cembraies"Forêt de Pins cembro ou Arole." ou forêts de Mélèze (Larix decidua) et de Pin cembro (Pinus cembra) qui font la particularité de ce site,
- les bas-marais alcalins à Laîche de Davall (Carex davalliana),
- les bas-marais acides,
- les éboulis siliceux alpins,
- les éboulis calcaires alpins,
- les formations végétales des rochers,
- les falaises calcaires,
- les falaises siliceuses.

      Il faut noter la présence dans cet espace naturel de fourrés d'Aulne vert (Alnus alnobetula), très localisés, qui attestent localement de conditions particulièrement fraîches. Situé au cœur des "Alpes sèches", entre les aulnaies vertes du massif des Écrins à l'OUEST et celle de la partie orientale du Queyras, cet habitat est particulièrement original.

      Le site comprend dix espèces végétales déterminantes.
Une est protégée au niveau national :
- l'Avoine odorante (Hierochloe odorata), rarissime Graminée des pelouses tourbeuses et marécages boréo-alpins inscrite au Livre Rouge National des plantes menacées.
Trois sont protégées en région Provence-Alpes-Côte d'Azur :
- la Petite utriculaire (Utricularia minor), petite plante carnivore aquatique des mares de tourbières acides,
- le Jonc arctique (Juncus arcticus), plante arctico-alpine rare des marécages et bords de ruisselets,
- le Pâturin vert glauque (Poa glauca).
Cinq espèces n'ont pas de statut de protection :
- la Prêle des bois (Equisetum sylvaticum), caractéristique des sous-bois humides et dont il s'agit de la seule station du département des Hautes-Alpes,
- l'Asarum d'Europe (Asarum europaeum),
- le Scirpe de Hudson (Trichophorum alpinum), rare Cypéracée des bas-marais arctico-alpins,
- la Calamagrostide velue (Calamagrostis villosa), Graminée associée aux mégaphorbiaies et forêts subalpines de conifères en situations fraîches, sur substrats acides,
- le Pied-d'alouette douteux (Delphinium dubium), spectaculaire Renonculacée des mégaphorbiaies subalpines, des aulnaies vertes et des prairies fraiches.

      Cet espace naturel abrite aussi trois espèces végétales remarquables :
- la Bérardie laineuse (Berardia subacaulis), Astéracée archaïque endémique"L'endémisme, du grec éndêmos, indigène, caractérise la présence naturelle d'un groupe biologique exclusivement dans une région géographique délimitée." des Alpes sud-occidentales typique des éboulis calcaires à éléments fins,
- le Scirpe alpin (Trichophorum pumilum), rare Cypéracée circumboréale des bas-marais froids d'altitude,
- le Saule pubescent (Salix laggeri),arbuste endémique des Alpes, protégé en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, il se développe dans les alluvions humides et sur les berges de torrents.

      Les Oiseaux nicheurs sur ce site comprennent notamment :
-  l'Aigle royal (Aquila chrysaetos),
- l'Autour des palombes (Accipiter gentilis),
- le Tétras lyre (Tetrao tetrix), Galliforme remarquable, emblématique des Alpes,
- le Lagopède des Alpes (Lagopus mutus), Galliforme boréo-alpine,
- la Perdrix bartavelle (Alectoris graeca), Galliforme montagnard qui fréquente les pentes rocheuses,
- le Pic noir (Dryocopus martius) dont les cavités sont utilisées par deux espèces de chouettes (la Chouette de Tengmalm et la Chevêchette d'Europe),
- la Chouette de Tengmalm (Aegolius funereus), Strigiforme boréo alpin forestier et déterminant, des hêtraies, pessières, cembraies et mélézins,
- la Chevêchette d'Europe (Glaucidium passerinum), Strigiforme euro sibérienne déterminant et rare de la taïga et des forêts claires de résineux dans les Alpes (mélézins, sapinières, pessières, cembraies),
- le Sizerin flammé (Carduelis flammea),
- le Tarin des aulnes (Carduelis spinus),
- la Niverolle des Alpes (Montifringilla nivalis),
- le Merle de roche (Monticola saxatilis),
- la Rousserole verderolle (Acrocephalus palustris),
- le Tichodrome échelette (Tichodroma muraria),
- le Bruant fou (Emberiza cia),
- le Crave à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax),
- le Cincle plongeur (Cinclus cinclus), hôte des cours d'eau torrentiels.

      L'inventaire de la faune entomologique est à revoir car ancien à la date de novembre 2017. Notons toutefois la présence de :
- la Cordulie alpestre (Somatochlora alpestris), Odonate (libellule) rare et menacée en Provence-Alpes-Côte d'Azur, d'affinité boréo-alpine, dont la larve se développe dans les marais et tourbières d'altitude,
- le Criquet ensanglanté (Stethophyma grossum), Orthoptère d'affinité eurosibérienne, strictement liée aux prairies très humides et surfaces marécageuses,
- l'Hespérie du pas-d'âne (Pyrgus cacaliae), Rhopalocère (papillon de jour) dont la répartition est limitée aux Alpes avec deux isolats"L'isolat désigne une espèce complètement isolée, au sein de laquelle n'existe aucun échange génétique avec le reste du monde, et qui se trouve être ainsi menacée par son confinement." en Bulgarie et Roumanie, liée à des potentilles dans les pelouses subalpines, surtout en bordure de zones humides,
- le Petit Apollon (Parnassius corybas sacerdos), Rhopalocère (papillon de jour) protégé en France, des bords des torrents et autres zones humides des étages subalpin et alpin, dont la chenille est inféodée au Saxifrage faux-aïzoon (Saxifraga aizoides)
- l'Apollon (Parnassius apollo), Rhopalocère (papillon de jour) remarquable d'affinité montagnarde, protégée au niveau européen, peuplant les rocailles, pelouses et éboulis à Crassulacées et Saxifragacées entre 500 et 2 500 m d'altitude.

(En savoir plus).

      Inventaire de la faune et de la flore: INPN
 

  N°1 d’après le site INPN - Inventaire National du Patrimoine Naturel inpn.mnhn.fr, Copyright ©

 

 

Photo n°201607188
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de l'Orceyrette (1927m), vue direction SUD

Photo n°201607189
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de l'Orceyrette (1927m), vue direction SUD

Photo n°201607190
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de l'Orceyrette (1927m), vue direction SUD-SUD-OUEST

Photo n°201607186
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de l'Orceyrette (1927m), vue direction SUD

Photo n°201607198
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de l'Orceyrette (1927m), vue direction SUD

Photo n°201607191
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de l'Orceyrette (1927m), vue direction SUD

Photo n°201607187
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de l'Orceyrette (1927m) vue direction SUD-SUD-OUEST

Photo n°201607197
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de l'Orceyrette (1927m), vue direction SUD

Photo n°201607192
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de l'Orceyrette (1927m), vue direction NORD-OUEST

Photo n°201607193
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de l'Orceyrette (1927m), vue direction NORD-OUEST

Photo n°201607194
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de l'Orceyrette (1927m), vue direction NORD-NORD-OUEST

Photo n°201607195
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de l'Orceyrette (1927m), vue direction NORD-NORD-OUEST

Photo n°201607196
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de l'Orceyrette (1927m), vue direction NORD-OUEST

Photo n°201607199
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de l'Orceyrette (1927m), vue direction NORD-NORD-EST

Photo n°201607201
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de l'Orceyrette (1927m), vue direction NORD

Photo n°201607200
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de l'Orceyrette (1927m), vue direction NORD

Photo n°201607202
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de l'Orceyrette (1927m), vue direction NORD

Photo n°201607203
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de l'Orceyrette (1927m), vue direction NORD-NORD-EST

Photo n°201607205
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de l'Orceyrette (1927m), vue direction NORD-NORD-EST

Photo n°201607204
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de l'Orceyrette (1927m), vue direction NORD-NORD-EST

Photo n°201607206
Lac de l'Orceyrette (1927m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue direction NORD-NORD-EST, avec
à gauche, le Pic de Peyre Eyraute (2903m),

et à droite, le lac de l'Orceyrette (1927m).

Photo n°201607207
Rocher Roux (2484m) (face Ouest) au-dessus des chalets de l'Alp (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation

Rocher Roux (2484m) (face Ouest) au-dessus des chalets de l'Alp

Le Rocher Roux (2484m), dont on voit ici la face Ouest, se situe au-dessus des chalets de l'Alp, dans la région du lac de l’Orceyrette (Queyras, Hautes-Alpes). Il témoigne de la présence d'un dépôt de "vase" au fond de l'océan Téthys au cours du Jurassique supérieur. De tels dépôts, s'observent dans les océans actuels depuis des bathyscaphes. Ce Rocher Roux repose sur la partie supérieure d'une dalle de dolomies datant du Trias supérieur.

(Le nom du Rocher s'affiche au survol de l'image par le curseur de la souris)

 

Haut de page Retour au sommaire Pêche Autres lacs du Briançonnais Autres lacs des Hautes-Alpes