Ce site vit grâce à la publicité. Soyez sympas, désactivez provisoirement votre bloqueur de publicité le temps de votre visite. Merci à vous.

 
Retour au sommaire Localisation Itinéraires Géologie Écologie Photographies
Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Google Plus Partagez par email

 

Lac Gignoux (2329m)

Briançonnais

Hautes-Alpes

 

Latitude  45° 54' 01'' N
Longitude 6° 45' 59'' E
Altitude 2 329 m

 

Agrandir la carte IGN d’après le site GÉOPORTAIL https://www.geoportail.gouv.fr


 

Itinéraires d'accès au lac

RANDONNÉE FAMILIALE SUR ITINÉRAIRE MAL INDIQUÉ

      Le lac Gignoux ou Gimont (2 329 m) se situe à l'EST du Chenaillet (2 650 m), sur le versant SUD de la vallée de la Cerveyrette, près du village de Cervières (Briançonnais, Hautes-Alpes) (carte n°1).

      L'accès routier passe par Cervières (carte n°2), puis remonte la vallée de la Cerveyrette par la D 89T, jusqu’au premier parking (1 893 m).

      On peut se rendre en voiture à Cervières depuis Briançon (accès routier n°1) ou Gap (accès routier n°2), par exemple.

      Le versant sud du massif du Chenaillet (2 650 m) est très aride et très chaud si le temps est ensoleillé. Le chemin qui conduit au lac Noir (2 226 m), puis au lac Gignoux (2 329 m) est mal indiqué, mais le paysage est calme et apaisant avec son coté sauvage. Pas de remontées mécaniques, ni de pistes de ski  !

      Voici les itinéraires de randonnée :

  N°1 d’après le site communautaire Bivouak.net www.bivouak.net, Copyright ©

  N°2 d’après le site participatif Altituderando www.altituderando.com, Copyright ©

 

  Contexte géologique du lac

      Le lac Gignoux ou Gimont (2 329 m) se situe dans un environnement d'éboulis et de moraines"Emprunté au savoyard morêna, «renflement qui se forme à la lisière inférieure d'un champ en pente par suite de la descente de la terre», une moraine désigne un amas de blocs et de débris rocheux entraîné par le mouvement de glissement d'un glacier (moraine mouvante), et apparaissant lors de son retrait ou s'accumulant sur les bords, le centre ou l'extrémité inférieure de celui-ci (moraine déposée)." mélangés, ponctué d'affleurements de basaltes"Roche volcanique issus de la fusion partielle des péridotites du manteau, le basalte est un des constituants des ophiolites et de la croûte océanique." et de gabbros"Constituant principal de la couche inférieure de la croûte océanique, le gabbro est une roche issue de la fusion partielle de la péridotite mantellique au niveau d'une dorsale océanique, tout comme le basalte. Mais contrairement à cette roche sortie rapidement de la dorsale, le gabbro a subi un refroidissement lent en profondeur. Ainsi, bien que de même composition, gabbro et basalte diffèrent. Le gabbro, dont la cristallisation est complète, est une roche plutonique. Le basalte dont le refroidissement a été rapide et la cristallisation incomplète est une roche volcanique.".

      Ces deux dernières roches, qui caractérisent une croûte océanique"La croûte océanique est composée de basaltes, de gabbros et parfois de serpentinites. Plus lourde que la croûte continentale, sa densité est comprise entre 2,9 et 3. Son épaisseur varie entre 1 et 10 km.", sont les marqueurs d'un océan ancien, aujourd'hui disparu : la Téthys ligure ou océan liguro-piémontais, un océan profond d'au moins 3 000 m, il y a 150 millions d'années.

 

  Contexte écologique du lac

      Situé au NORD-EST du département des Hautes-Alpes, dans la région du Briançonnais, le site qui héberge le lac Gignoux ou Gimont (2 329 m) se trouve sur le vaste versant SUD du Massif du Chenaillet (2 650 m), soumis à un climat montagnard de type continental marqué. Tout ce versant est inclus dans les étages de végétation subalpin et alpin. Entouré de crêtes ébouleuses, il est caractérisé par de grandes étendues herbeuses pâturées ou localement encore fauchées, parsemées d'un chapelet de lacs d'altitude et bas-marais occupant certains talwegs.

      Le site naturel qui abrite le lac Gignoux ou Gimont est enclavé au cœur d'un vallon de haute altitude, et ne possède que de peu de connexions avec les vallons voisins par l'intermédiaire des quelques cols et des crêtes ébouleuses ainsi que par sa partie inférieure à l'entrée de la vallée de la Cerveyrette.
La sur-fréquentation touristique, très importante en période estivale, du fait de la présence de lacs d'altitude et de paysages grandioses, peut avoir des conséquences directes sur la flore et ses habitats.
Les milieux humides, les bordures péri-lacustres, mais aussi l'ensemble du versant SUD du massif du Chenaillet, subissent les agressions et nuisances suivantes :
- création de "drailles"Chemin de transhumance" à Humains",
- cueillette,
- piétinement,
- érosion,
- pollution visuelle et sonore liée aux nombreux passages,
- détritus abandonnés sur place.
Le fort développement de la station de ski italienne de Cesanna-Torinese pourrait porter atteinte à court terme à la qualité écologique et naturelle de ces lieux. (Actualisé en novembre 2017)

      Les cinq habitats déterminants du site comprennent des milieux humides et des éboulis calcaires :
- les bas-marais cryophiles d'altitude des bords de sources et suintements à Laîche des frimas (Carex frigida),
- les bas-marais pionniers arctico-alpins à Laîche bicolore (Carex bicolor),
- les ceintures péri-lacustres des lacs froids et mares d'altitude à Linaigrette de Scheuchzer (Eriophorum scheuchzeri),
- les éboulis calcaires fins, représentés notamment par des formations à Liondent des montagnes (Leontodon montanus),
- les éboulis calcaires fins, représentés notamment par des formations à Bérardie laineuse (Berardia subacaulis).

      Sept autres habitats remarquables sont représentés et se répartissent principalement entre des marécages et des milieux rocheux :
- les bas-marais alcalins à Laîche de Davall (Carex davalliana),
- les bas-marais acides,
- les formations végétales des rochers et falaises calcaires,
- les formations végétales des rochers et falaises siliceux,
- les éboulis calcaires alpins,
- les éboulis siliceux alpins,
- les prairies de fauche d'altitude.

      Le site comprend douze espèces végétales déterminantes.
Deux sont protégées au niveau national :
- la Laîche des tourbières (Carex limosa), rare Cypéracée caractéristique des tourbières et bas-marais tremblants,
- l'Avoine odorante (Hierochloe odorata), rarissime Graminée des pelouses tourbeuses et des marécages boréo-alpins inscrite au Livre Rouge National des plantes menacées.
Sept sont protégées en région Provence-Alpes-Côte d'Azur :
- le Potamot des Alpes (Potamogeton alpinus),
- l'Orchis nain des Alpes (Chamorchis alpina),
- l'Aéthionème de Thomas (Aethionema thomasianum), rarissime Crucifère des éboulis calcaires ne comptant en France que quelques rares stations réparties dans le Briançonnais,
- la Cardamine de Plumier (Cardamine plumieri), Crucifère inféodée aux fissures de parois et aux blocs rocheux sur roches vertes (ophiolites"(du grec ophis, serpent: associations de roches vertes constitutives des planchers océaniques [essentiellement gabbro, serpentine, basalte] ayant la texture d'écailles de serpent)."),
- l'Androsace septentrionalis (Androsace septentrionalis),
- la Petite Utriculaire (Utricularia minor), petite plante carnivore aquatique des mares de tourbières acides,
- la Laîche à deux étamines (Carex diandra), rare Cypéracée caractéristique des tourbières et bas-marais tremblants.
Trois espèces n'ont pas de statut de protection :
- l'Armoise noirâtre (Artemisia atrata),
- la Pesse d'eau (Hippuris vulgaris), présente en bordure de quelques lacs et seulement sur ce site dans le département des Hautes-Alpes,
- le Scirpe de Hudson (Trichophorum alpinum), rare Cypéracée des bas-marais arctico-alpins.

      Le site comprend aussi deux espèces végétales remarquables protégées au niveau national :
- la Bérardie laineuse (Berardia subacaulis), Astéracée archaïque endémique"L'endémisme, du grec éndêmos, indigène, caractérise la présence naturelle d'un groupe biologique exclusivement dans une région géographique délimitée." des Alpes sud-occidentales typique des éboulis calcaires à éléments fins,
- le Scirpe alpin (Trichophorum pumilum), rare Cypéracée circumboréale des bas-marais froids d'altitude.

      Parmi les Mammifères une espèce est remarquable :
- le Cerf élaphe (Cervus elaphus).

      Les Oiseaux nicheurs remarquables sont :
- la Perdrix bartavelle (Alectoris graeca), Galliforme méridional de montagne recherchant les versants ouverts et ensoleillés avec des barres rocheuses,
- la Caille des blés (Coturnix coturnix),
- le Tétras lyre (Tetrao tetrix), Galliforme emblématique des Alpes,
- le Bruant ortolan (Emberiza hortulana).

      La faune entomologique est représentée par :
- l'Apollon (Parnassius apollo), Lépidoptère (Papillon) remarquable, relique de l'ère Tertiaire, protégée au niveau européen, habitant les rocailles, pelouses et éboulis à Crassulacées et Saxifragacées entre 500 et 2 500 m d'altitude,
- la Miramelle des frimas (Melanoplus frigidus frigidus), Criquet remarquable d'affinité boréo-alpine qui s'observe surtout au-dessus de 2 000 m et jusqu'à la limite des névés,
- le Sténobothre alpin (Stenobothrus rubicundulus), Orthoptère remarquable, qui affectionne surtout les milieux secs et pierreux et qui est présent dans la Péninsule balkanique et dans les Alpes .

(En savoir plus)

      Inventaire de la faune et de la flore: INPN
 

  N°1 d’après le site INPN - Inventaire National du Patrimoine Naturel inpn.mnhn.fr, Copyright ©

 

 

Photo n°201607135
Lac Gignoux ou Gimont (2329m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright
Reproduction interdite sans autorisation
Lac Gignoux ou Gimont (2329m), vue direction SUD-SUD-OUEST.

Photo n°201607131
Lac Gignoux ou Gimont (2329m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright
Reproduction interdite sans autorisation
Lac Gignoux ou Gimont (2329m), vue direction OUEST.

Photo n°201607130
Lac Gignoux ou Gimont (2329m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright
Reproduction interdite sans autorisation
Lac Gignoux ou Gimont (2329m), vue direction SUD-OUEST.

Photo n°201607138
Lac Gignoux ou Gimont (2329m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright
Reproduction interdite sans autorisation
Lac Gignoux ou Gimont (2329m), vue direction EST-NORD-EST.

Photo n°201607136
Lac Gignoux ou Gimont (2329m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright
Reproduction interdite sans autorisation
Lac Gignoux ou Gimont (2329m), vue direction EST sur l'ITALIE.

Photo n°201607137
Lac Gignoux ou Gimont (2329m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright
Reproduction interdite sans autorisation
Lac Gignoux ou Gimont (2329m), vue direction EST sur l'ITALIE.

Photo n°201607139
Lac Gignoux ou Gimont (2329m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright
Reproduction interdite sans autorisation
Lac Gignoux ou Gimont (2329m), vue direction NORD.

Photo n°201607134
Lac Gignoux ou Gimont (2329m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright
Reproduction interdite sans autorisation
Lac Gignoux ou Gimont (2329m), vue direction SUD-SUD-OUEST.

Photo n°201607133
Lac Gignoux ou Gimont (2329m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright
Reproduction interdite sans autorisation
Au-dessus du lac Gignoux ou Gimont (2329m),
Versant EST du Grand Charvia (2648m), massif du Chenaillet.

Photo n°201607128
Lac Gignoux ou Gimont (2329m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright
Reproduction interdite sans autorisation
Lac Gignoux ou Gimont (2329m), vue direction SUD-OUEST.

 

Haut de page Retour au sommaire Autres lacs du Briançonnais Autres lacs des Hautes-Alpes