Ce site vit grâce à la publicité. Soyez sympas, désactivez provisoirement votre bloqueur de publicité le temps de votre visite. Merci à vous.

 
Retour au sommaire Localisation Itinéraires Géologie Écologie Photographies
Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Google Plus Partagez par email

 

Lac sans nom (2843m) au sud du col Sud du Cristillan

Un lac au fond de l'océan ... à 3 000 m d'altitude ! ! !

Haute Ubaye

Alpes de Haute Provence

 

Latitude  44° 38' 26'' N
Longitude 6° 53' 52'' E
Altitude 2 843 m

 

Agrandir la carte IGN d’après le site GÉOPORTAIL https://www.geoportail.gouv.fr



Itinéraires d'accès au lac

SENTIER BALISÉ jusqu'au col Sud du Cristillan

      Le lac sans nom (2 843 m) au sud du col Sud du Cristillan se situe dans la Haute Ubaye (Alpes de Haute Provence), à la limite du Queyras (Hautes-Alpes) et de la Haute Ubaye. Un lac au fond de l'océan à 3 000 m d'altitude ! ! ! Dans un univers minéral de serpentinites ! ! L'accès routier le plus simple passe par le village de Ceillac (Queyras, Hautes-Alpes) et remonte la vallée du Cristillan jusqu'au parking de la bergerie du Bois Noir (2 055 m) (accès routier n°1). L'accès en voiture jusqu'au départ du sentier qui conduit au lac sans nom (2 843 m) au sud du col Sud du Cristillan peut se faire depuis Guillestre (accès routier n°2), Briançon (accès routier n°3) ou Gap (accès routier n°4), par exemple.

      Voici les itinéraires de randonnée:

  N°1 d’après le site communautaire Bivouac.net www.bivouak.net, Copyright ©
Juste avant d'atteindre l'ancienne cabane des douanes de l'itinéraire ci-dessus, suivre le sentier qui bifurque à droite en direction du col sud du Cristillan (2 957 m).


Contexte géologique du lac sans nom (2 843 m) au sud du col Sud du Cristillan : un lac au fond de l'océan à 3 000 m d'altitude !

      Au col Sud du Cristillan, à une altitude de 3 000 m, se dévoile le fond de l'océan Téthys Ligure ou océan liguro-piémontais; un océan profond de 3 000 m, il y a 150 millions d'années. Les roches qui caractérisent la croûte d'un océan"La croûte océanique est composée de basaltes, de gabbros et parfois de serpentinites. Plus lourde que la croûte continentale, sa densité est comprise entre 2,9 et 3. Son épaisseur varie entre 1 et 10 km." (serpentinites), ainsi que les sédiments qui recouvrent cette croûte (calcaires métamorphisés""Le métamorphisme (du grec metá , au-delà, après et morphế ,forme) désigne l'ensemble des transformations subies par une roche (sédimentaire, magmatique ou métamorphique) sous l'effet de modifications des conditions de température, de pression, de la nature des fluides et, parfois, de la composition chimique de la roche. Ces transformations, qui peuvent être minéralogiques, texturales, chimiques ou encore structurales, amènent à une réorganisation des éléments dans la roche et à une recristallisation des minéraux à l'état solide." Christian Nicollet (2010) « Métamorphisme et géodynamique », Paris, Dunod, coll. « Sciences Sup »,‎ février 2010" en marbre blond sous l'effet conjugué des hautes températures et pressions qui régnaient lorsque les Alpes ont commencé à se former, il y a 40 millions d'années) affleurent ici. Mais dans un ordre inversé ! Les serpentinites"La serpentine ne constitue pas un minéral unique: c'est un ensemble de minéraux qui ont été regroupés sous ce nom général. Les serpentines résultent de l'hydratation de l'olivine, qui est un des minéraux composant la péridotite. La péridotite est la roche qui constitue la majeure partie du manteau terrestre. Lorsque la péridotite subit un métamorphisme avec hydratation, elle se transforme en une roche métamorphique nommée serpentinite. Les réactions chimiques qui transforment le minéral d'olivine en minéraux de serpentine, et de ce fait la roche de péridotite en roche de serpentinite, portent le nom de serpentinisation. La serpentinisation d'une péridotite donne une serpentinite." se trouvent au-dessus des sédiments qui se sont déposés sur elles ! Ce fond océanique à 3 000 m d'altitude n'est pas sans dessus dessous mais plutôt avec des dessous dessus ! Il montre que sans palmes, mais avec de bonnes chaussures, on peut aussi nager en plein bonheur ... minéral !

      Sur les photographies qui suivent, on observe que certains blocs subissent une oxydation des différentes espèces minérales de serpentine"La serpentine ne constitue pas un minéral unique: c'est un ensemble de minéraux qui ont été regroupés sous ce nom général. Les serpentines résultent de l'hydratation de l'olivine, qui est un des minéraux composant la péridotite. La péridotite est la roche qui constitue la majeure partie du manteau terrestre. Lorsque la péridotite subit un métamorphisme avec hydratation, elle se transforme en une roche métamorphique nommée serpentinite. Les réactions chimiques qui transforment le minéral d'olivine en minéraux de serpentine, et de ce fait la roche de péridotite en roche de serpentinite, portent le nom de serpentinisation. La serpentinisation d'une péridotite donne une serpentinite." qui les constituent. Ils prennent alors une couleur rouille à franchement rouge; ce qui fait dire au Pr GIDON: "il est fréquent que les "roches vertes" soient rouges dans le paysage" (3).
De plus, ces blocs ont un aspect "peau de serpent", d'où les noms de serpentines (minéraux), de serpentinite (roche) et ophiolites (du grec ophis, serpent: associations de roches (essentiellement gabbro, serpentine, basalte) ayant la texture d'écailles de serpent).
Au niveau du lac, on peut observer des serpentinites oxydées en surface (couleur rouille): une couche extérieure de seulement quelques millimètres d'épaisseur est affectée par l'oxydation des cristaux de serpentines. L'intérieur de la roche (non-oxydée) conserve sa couleur verte caractéristique.

      Juste avant d'atteindre le col Sud du Cristillan, au départ de Ceillac, le randonneur curieux peut découvrir les vestiges de l'ancienne carrière de "marbre vert" de Ceillac. Pour accéder à celle-ci, il faut emprunter, le large chemin gazonné qui monte en direction du col Sud du Cristillan (2 957 m) à partir du parking « les Claux » (2 009 m). C’est l’ancienne « route » que les charrois empruntaient, du XIXème au début du XXème siècle, pour descendre les blocs de marbre vert. Cette ancienne carrière n’est pas facile à trouver. Il faut suivre le sentier du col Sud du Cristillan jusqu’à 2 600 m, puis poursuivre sur la courbe de niveau, hors sentier, non-balisée, direction OUEST. Ce qui reste de l’ancienne carrière se trouve à 2 670 m d’altitude.
La technique de taille consistait à creuser dans la roche, des tranchées de quelques centimètres de large, dans lesquelles des coins de bois étaient enfoncés, puis arrosés d’eau. Le gonflement du bois provoquait l’éclatement de la roche en suivant une surface grossièrement plane : un bloc était ainsi dégagé (1). De telles carrières de Marbre vert ou serpentine veinée de calcite, étaient ainsi exploitées dans la vallée de l’Aigue Blanche à Saint-Véran, ainsi que dans le vallon voisin de Maurin, dans la Haute Ubaye. Il est possible que du marbre extrait de l’une de ces trois carrières forme une partie du tombeau de Napoléon 1er aux Invalides, l’escalier de l’Opéra de Paris, les socles des réverbères de la place de la Concorde et plus généralement beaucoup de façades décoratives.

      D’un point de vue géologique, le "marbre vert" n'est pas du marbre, puisque le marbre est un calcaire qui a subit un métamorphisme""Le métamorphisme (du grec metá , au-delà, après et morphế ,forme) désigne l'ensemble des transformations subies par une roche (sédimentaire, magmatique ou métamorphique) sous l'effet de modifications des conditions de température, de pression, de la nature des fluides et, parfois, de la composition chimique de la roche. Ces transformations, qui peuvent être minéralogiques, texturales, chimiques ou encore structurales, amènent à une réorganisation des éléments dans la roche et à une recristallisation des minéraux à l'état solide." Christian Nicollet (2010) « Métamorphisme et géodynamique », Paris, Dunod, coll. « Sciences Sup »,‎ février 2010". Il s'agit en réalité d'une ophicalcite (ophiolites"du grec ophis, serpent: associations de roches (essentiellement gabbro, serpentine, basalte) ayant la texture d'écailles de serpent" associées à de la calcite ou à de la dolomite). Cette roche sédimentaire détritique (constituée de débris de roches) est intercalée entre les roches constitutives du plancher océanique"La croûte océanique est composée de basaltes, de gabbros et parfois de serpentinites. Plus lourde que la croûte continentale, sa densité est comprise entre 2,9 et 3. Son épaisseur varie entre 1 et 10 km." avec des serpentinites"La serpentine ne constitue pas un minéral unique: c'est un ensemble de minéraux qui ont été regroupés sous ce nom général. Les serpentines résultent de l'hydratation de l'olivine, qui est un des minéraux composant la péridotite. La péridotite est la roche qui constitue la majeure partie du manteau terrestre. Lorsque la péridotite subit un métamorphisme avec hydratation, elle se transforme en une roche métamorphique nommée serpentinite. Les réactions chimiques qui transforment le minéral d'olivine en minéraux de serpentine, et de ce fait la roche de péridotite en roche de serpentinite, portent le nom de serpentinisation. La serpentinisation d'une péridotite donne une serpentinite." et des gabbros"Constituant principal de la couche inférieure de la croûte océanique, le gabbro est une roche issue de la fusion partielle de la péridotite mantellique au niveau d'une dorsale océanique, tout comme le basalte. Mais contrairement à cette roche sortie rapidement de la dorsale, le gabbro a subi un refroidissement lent en profondeur. Ainsi, bien que de même composition, gabbro et basalte diffèrent. Le gabbro, dont la cristallisation est complète, est une roche plutonique. Le basalte dont le refroidissement a été rapide et la cristallisation incomplète est une roche volcanique." (au-dessous) et des basaltes"Roche volcanique issus de la fusion partielle des péridotites du manteau, le basalte est un des constituants des ophiolites et de la croûte océanique." et des sédiments océaniques (au-dessus). (2)
Le «marbre vert» de la vallée du Cristillan à Ceillac est constitué de serpentinites"La serpentine ne constitue pas un minéral unique: c'est un ensemble de minéraux qui ont été regroupés sous ce nom général. Les serpentines résultent de l'hydratation de l'olivine, qui est un des minéraux composant la péridotite. La péridotite est la roche qui constitue la majeure partie du manteau terrestre. Lorsque la péridotite subit un métamorphisme avec hydratation, elle se transforme en une roche métamorphique nommée serpentinite. Les réactions chimiques qui transforment le minéral d'olivine en minéraux de serpentine, et de ce fait la roche de péridotite en roche de serpentinite, portent le nom de serpentinisation. La serpentinisation d'une péridotite donne une serpentinite." fragmentée. De la calcite remplit les espaces formés par la fragmentation de la roche (serpentine"La serpentine ne constitue pas un minéral unique: c'est un ensemble de minéraux qui ont été regroupés sous ce nom général. Les serpentines résultent de l'hydratation de l'olivine, qui est un des minéraux composant la péridotite. La péridotite est la roche qui constitue la majeure partie du manteau terrestre. Lorsque la péridotite subit un métamorphisme avec hydratation, elle se transforme en une roche métamorphique nommée serpentinite. Les réactions chimiques qui transforment le minéral d'olivine en minéraux de serpentine, et de ce fait la roche de péridotite en roche de serpentinite, portent le nom de serpentinisation. La serpentinisation d'une péridotite donne une serpentinite." veinée de calcite). Ainsi ce «marbre vert» est en fait une brèche"Conglomérat dont les fragments sont anguleux. (Un conglomérat est une roche sédimentaire détritique cimentée, constituée de l'accumulation de cailloux. S'ils sont arrondis, le conglomérat est nommé poudingue; s'ils sont anguleux, le conglomérat est appelé brèche" sédimentaire à fragments de serpentinite"La serpentine ne constitue pas un minéral unique: c'est un ensemble de minéraux qui ont été regroupés sous ce nom général. Les serpentines résultent de l'hydratation de l'olivine, qui est un des minéraux composant la péridotite. La péridotite est la roche qui constitue la majeure partie du manteau terrestre. Lorsque la péridotite subit un métamorphisme avec hydratation, elle se transforme en une roche métamorphique nommée serpentinite. Les réactions chimiques qui transforment le minéral d'olivine en minéraux de serpentine, et de ce fait la roche de péridotite en roche de serpentinite, portent le nom de serpentinisation. La serpentinisation d'une péridotite donne une serpentinite." cimentés par de la calcite.
Ce "marbre vert" ou ophicalcite constitue ainsi un témoignage de la présence de l’océan Téthys Ligure avant la collision entre "l'Europe" et "l'Afrique" qui a donné naissance aux Alpes.


Représentation schématique de la croûte océanique :
localisation des ophicalcites

 

  N°1: Marcel LEMOINE, Pierre TRICART (1988)
« Queyras: un océan il y a 150 millions d'années » ; Éditions du BRGM

  N°2: Marcel LEMOINE, Pierre de GRACIANSKY, Pierre TRICART (2000)
« 
De l'océan à la chaîne de montagnes. Tectonique des plaques dans les Alpes » ; Édition Gordon breach, Collection Géosciences

  N°3 d’après le site GEOL-ALP www.geol-alp.com de Maurice GIDON, Copyright ©


Contexte écologique du lac

      A l'extrémité NORD-EST du département des Alpes-de-Haute-Provence, dans la Haute Ubaye, le site naturel qui héberge le lac sans nom (2 843 m) au SUD du col Sud du Cristillan, est installé sur la commune de Saint-Paul-sur-Ubaye. Il surplombe l'Ubaye depuis sa rive droite sur des versants exposés SUD-EST. L'ITALIE est à l'EST, le Queyras (Hautes-Alpes) encercle la zone du NORD au SUD-OUEST.

      Situé dans la zone biogéographique intra-alpine, ce secteur est soumis à un climat de haute montagne aux contrastes thermiques marqués.

      Débutant à l'étage de végétation alpin à 2 600 m d'altitude, le site s'étend à l'étage nival où il culmine à 3 146 m à la Tête de Longet. La végétation est principalement composée de pelouses alpines, de formations rases des combes à neige, d'éboulis ainsi que d'escarpements rocheux.

      Les deux habitats déterminants que compte le site sont :
- les bas-marais pionniers arctico-alpins à Laîche bicolore (Carex bicolor),
- et les éboulis calcaires fins représentés, notamment par des formations à Liondent des montagnes (Leontodon montanus) et à Bérardie laineuse (Berardia subacaulis).

      Quatre autres habitats remarquables sont également présents dans ce secteur :
- les bas-marais alcalins à Laîche de Davall (Carex davalliana),
- les bas-marais acides,
- les éboulis calcaires alpins,
- les formations végétales des rochers et falaises calcaires.

      Le site comprend vingt et une espèces végétales déterminantes :
- l'Androsace de Suisse (Androsace helvetica),
- l'Androsace pubescente (Androsace pubescens),
- la Violette à feuilles pennées (Viola pinnata),
- la Laîche bicolore (Carex bicolor), rare Cypéracée des marécages arctico-alpins froids d'altitude,
- l'Orchis nain des Alpes (Chamorchis alpina),
- la Cardamine à feuilles d'asaret (Cardamine asarifolia),
- la Sabline de Clemente (Minuartia rupestris subsp. clementei),
- le Trisète en épi à panicule ovale (Trisetum spicatum subsp. ovatipaniculatum),
- l'Azalée naine (Kalmia procumbens),
- le Saxifrage à deux fleurs (Saxifraga biflora),
- le Saxifrage fausse diapensie (Saxifraga diapensioides),
- l'Oréochlora fausse-seslérie (Oreochloa seslerioides),
- la Potentille des neiges (Potentilla nivalis),
- le Saxifrage à tige dressée (Saxifraga adscendens),
- la Bérardie laineuse (Berardia subacaulis), Astéracée archaïque endémique"(L'endémisme, du grec éndêmos, indigène, caractérise la présence naturelle d'un groupe biologique exclusivement dans une région géographique délimitée." des Alpes sud-occidentales et typique des éboulis calcaires à éléments fins,
- la Primevère marginée (Primula marginata), spectaculaire plante des parois calcaires,
- le Scirpe alpin (Trichophorum pumilum), rare Cypéracée circumboréale des bas-marais froids d'altitude,
- la Minuartie des rochers (Minuartia rupestris subsp. rupestris),
- le Génépi laineux (Artemisia eriantha),
- le Génépi noir (Artemisia genipi),
- l'Anémone de Haller (Pulsatilla halleri), belle Renonculacée typique des pelouses et rocailles ventées.

      Le site comprend quatre espèces animales patrimoniales :
- la Perdrix bartavelle (Alectoris graeca), Galliforme méridional de montagne recherchant les versants montagneux ouverts et ensoleillés avec des barres rocheuses, entre 1 400 et 2 400 m d'altitude, c'est à dire plus bas que le lac sans nom,
- le Lagopède alpin (Lagopus mutus), Galliforme relique de l’époque glaciaire d'origine arctique, qui fréquente les reliefs fréquemment enneigés et balayés par les vents,
- le Gypaète barbu (Gypaetus barbatus), grand vautour se nourrissant exclusivement d'os (et de moelle) qui a fait l'objet d'un programme de réintroduction dans le massif alpin et plus singulièrement dans l'Ubaye où il niche,
- le Charançon (Dichotrachelus alpestris), Insecte Coléoptère Curculionidé, lié aux pierriers, mousses et humus situés entre 2 000 et 3 000 m d'altitude.

      Inventaire de la faune et de la flore: INPN
 

  N°1 d’après le site INPN - Inventaire National du Patrimoine Naturel inpn.mnhn.fr, Copyright ©

 

Photo n°201607077
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac sans nom (2843m) au sud du col Sud du Cristillan (2957m); vue direction NORD-EST
(Le nom des roches s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201607092
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac sans nom (2843m) au sud du col Sud du Cristillan (2957m); vue direction NORD-EST
(Le nom des roches s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201607076
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac sans nom (2843m) au sud du col Sud du Cristillan (2957m); vue direction NORD-EST
(Le nom des roches s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201607091
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac sans nom (2843m) au sud du col Sud du Cristillan (2957m); vue direction NORD-EST
(Le nom des roches s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201607075
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac sans nom (2843m) au sud du col Sud du Cristillan (2957m); vue direction NORD
(Le nom des roches s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201607090
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac sans nom (2843m) au sud du col Sud du Cristillan (2957m); vue direction EST-NORD-EST
(Le nom des roches s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201607085
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac sans nom (2843m) au sud du col Sud du Cristillan (2957m); vue direction NORD-NORD-EST
(Le nom des roches s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201607083
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac sans nom (2843m) au sud du col Sud du Cristillan, vue direction NORD-NORD-EST
(Le nom des roches s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201607086
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac sans nom (2843m) au sud du col Sud du Cristillan (2957m); vue direction NORD-NORD-EST
(Le nom des roches s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201507039
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Col SUD du Cristillan (2957m), vue sur la crête conduisant à la Tête de la Cula (3121m)
(Le nom des roches s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201507040
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Col SUD du Cristillan (2957m), vue sur la crête conduisant à la Tête de la Cula (3121m)
(Le nom des roches s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201607081
Serpentinite au col Sud du Cristillan (2957m)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Serpentinite au col Sud du Cristillan (2957m)

Photo n°201607073
Serpentinite oxydée
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Serpentinite oxydée en surface (couleur rouille à rouge) au bord du lac sans nom

Photo n°201607074
Serpentinite oxydée
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Serpentinite oxydée en surface (couleur rouille à rouge) au bord du lac sans nom

Photo n°201607079
Serpentinite oxydée
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Serpentinite oxydée en surface (couleur rouille à rouge) au bord du lac sans nom

Photo n°201607078
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Serpentinite oxydée en surface (couleur rouille) au bord du lac sans nom

Photo n°201607080
Serpentinite au col Sud du Cristillan (2957m)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Serpentinite au col Sud du Cristillan (2957m)

Photo n°201607082
Marbre blond au col Sud du Cristillan (2957m)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Marbre blond au col Sud du Cristillan (2957m)

Photo n°201507041
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Du col sud du Cristillan (2957m), vue direction EST-SUD-EST sur le Bric Rubren (3340m)
(Le nom des roches s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201607084
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
De la Roche Noire (3134m), vue direction EST-SUD-EST

Photo n°201507035
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue du point 3056m direction SUD-SUD-OUEST (La Roche Noire (3134m) sur la droite
(Le nom des roches s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201507037
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Du col sud du Cristillan (2957m), vue direction EST
(Le nom des roches s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201507038
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Du col sud du Cristillan (2957m), vue direction SUD-EST sur le Bric Rubren (3340m)

Photo n°201507036
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Du point 3056m, vue direction SUD-SUD-OUEST (La Roche Noire (3134m) sur la droite)

Photo n°201707044
Ancienne carrière de marbre vert (2670m)
à l'OUEST du col sud du Cristillan
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Ancienne carrière de marbre vert (2670m)
à l'OUEST du col sud du Cristillan

Photo n°201707043
Marbre vert = ophicalcite = serpentine + calcite
Carrière de marbre vert (col sud du Cristillan, Haute Ubaye, Alpes de Haute Provence)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation

D’un point de vue géologique, le marbre vert est une ophicalcite (ophiolites associées à de la calcite ou à de la dolomite). Cette roche sédimentaire détritique (constituée de débris de roches) est intercalée entre les roches constitutives du plancher océanique avec des serpentinites et des gabbros (au-dessous) et des basaltes et des sédiments océaniques (au-dessus). (2)
Le «marbre vert» de la vallée du Cristillan à Ceillac est constitué de serpentinite fragmentée. De la calcite remplit les espaces formés par la fragmentation de la roche (serpentine veinée de calcite).
Ce "marbre vert" ou ophicalcite constitue ainsi un témoignage de la présence de l’océan alpin avant la collision des plaques européenne et africaine qui a donné naissance aux Alpes.

(Le nom des roches s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201707045
Ancienne carrière de marbre vert (2670m)
à l'OUEST du col sud du Cristillan
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Ancienne carrière de marbre vert (2670m)
à l'OUEST du col sud du Cristillan

Photo n°201410001
La Roche Noire (3134m)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Face ouest de la Roche Noire (3134m), vue depuis le pont sur le Cristillan à 2318m.

Photo n°201607089
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Face OUEST de crête de la Roche Noire (3134m) vue depuis le col des Ugousses (2988m)
(Haute Ubaye, Alpes de Haute Provence)

Photo n°201607088
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Face OUEST de la Roche Noire (3134m) vue depuis le col des Ugousses (2988m)
(Haute Ubaye, Alpes de Haute Provence)

Photo n°201607087
Le col Sud du Cristillan: le fond de l'océan à 3000m d'altitude!
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Face SUD de la Roche Noire (3134m)
(Haute Ubaye, Alpes de Haute Provence)

 

Haut de page Retour au sommaire Autres lacs de la Haute Ubaye Autres lacs des Alpes de Haute Provence