Ce site vit grâce à la publicité. Soyez sympas, désactivez provisoirement votre bloqueur de publicité le temps de votre visite. Merci à vous.

 
Retour au sommaire Localisation Itinéraires Géologie Écologie Photographies

 

Lac du Goléon (2438m)

La Grave (Hors Écrins)

Grandes Rousses

Hautes-Alpes

Latitude  45° 04' 59'' N
Longitude 6° 21' 37'' E
Altitude 2 438 m

Agrandir la carte IGN d’après le site GÉOPORTAIL https://www.geoportail.gouv.fr



  Itinéraires d'accès au lac

SUR SENTIER BALISÉ, MONTÉE RAIDE MAIS COURTE

      Le lac du Goléon (2 438 m) se situe sur la rive droite de la Haute Vallée de la Romanche, dans le massif des Grandes Rousses, au-dessus et au NORD-EST du village de La Grave (1 500 m) (Hautes-Alpes) (carte n°1).

      L'accès routier au départ de la randonnée, se fait en empruntant la petite route qui débute à l'amont du tunnel de La Grave et qui passe devant les hameaux de Ventelon, les Hières, Valfroide et s'achève au parking de Pré Long (1 870 m) (carte n°2).

      L'accès en voiture jusqu'au parking de Pré Long (1 870 m) peut se faire depuis La Grave (accès routier n°1), le col du Lautaret (2 058 m) (accès routier n°2), Briançon (accès routier n°3), Gap (accès routier n°4) ou Grenoble (accès routier n°5), par exemple.

      Voici les itinéraires de randonnée :

  N°1 d’après le site participatif Altituderando www.altituderando.com, Copyright ©

 

  Contexte géologique du lac

      Les alentours du lac du Goléon (2 438 m), lac artificiellement rehaussé (2), sont constitués de roches datant du Paléogène (entre -66 et -23 millions d'années) :
- Flysch"Typiquement un flysch est constitué par une alternance de bancs de grès (en bas) et de schistes argileux (en haut). Les flyschs se forment par avalanches sous-marines lorsqu’un océan se referme. Ils proviennent de boues et de sables déposés dans des eaux peu profondes qui dévalent une pente vers eaux plus profondes. Ces boues et ces sables se redéposent au fond de l’océan par décantation : gros grains dessous, petits grains dessus. On parle de granuloclassement, d'où la présence d’une stratification." riche en grès"Le grès est une roche sédimentaire détritique, issue de l’agrégation et de la cimentation (ou diagenèse) de grains de sable composés de silice (quartz)." (« Les Rubans » à l’OUEST du lac et au NORD du Refuge du Goléon),
- Calcaires"Du latin «calcarius», calcaire, chaux, les calcaires sont des roches sédimentaires, tout comme les grès ou les gypses, facilement solubles dans l'eau, composées majoritairement de carbonate de calcium CaCO3." argileux"Du latin «argilla», argile, l'argile désigne une famille de minéraux, les silicates SiO4, ou une particule dont la granulométrie (dimension) est inférieure à 4 microns.",
- Schistes"La schistosité est la texture feuilletée caractéristique, formée par une succession de plaques très fines, que prennent les roches après avoir subit un métamorphisme." argileux"Du latin «argilla», argile, l'argile désigne une famille de minéraux, les silicates SiO4, ou une particule dont la granulométrie (dimension) est inférieure à 4 microns.".
 

  N°1 d’après le site GEOL-ALP www.geol-alp.com de Maurice GIDON, Copyright ©

  N°2 d’après le site INPN - Inventaire National du Patrimoine Naturel inpn.mnhn.fr, Copyright ©

 

  Contexte écologique du lac

      Situé dans le NORD du département des Hautes-Alpes, en rive droite de la haute vallée de la Romanche, le site naturel qui héberge le lac du Goléon (2 438 m) correspond à la partie amont du vallon de Maurian et au cirque du Goléon, qui s'insèrent dans le massif des Aiguilles d'Arves-Pic des Trois Évêchés. Cet espace naturel culmine à 3 514 m d'altitude.
Situé dans la zone biogéographique intra-alpine, à la transition entre Alpes du Nord et Alpes du Sud, ce site se trouve inclus dans les étages de végétation alpin et nival.
Pelouses alpines, formations d'arbrisseaux nains en espalier des combes à neige, rocailles et pelouses pionnières d'altitude sur débris, éboulis, escarpement rocheux, milieux glaciaires et péri-glaciaires, ruisselets et bas-marais arctico-alpins constituent la palette du paysage végétal et minéral de ce lieu.

      Les quatre habitats déterminants que compte le site comprennent des milieux humides et des éboulis calcaires :
- les bas-marais cryophiles d'altitude des bords de sources et suintements à Laîche des frimas (Carex frigida),
- les bas-marais pionniers arctico-alpins à Laîche bicolore (Carex bicolor), milieux d'une très grande valeur patrimoniale, présents sur de vastes étendues sur le site alors qu'il s'agit habituellement de formations ponctuelles occupant des surfaces restreintes,
- les ceintures péri-lacustres des lacs froids et mares d'altitude à Linaigrette de Scheuchzer (Eriophorum scheuchzeri),
- les éboulis calcaires fins, représentés notamment par des formations à Liondent des montagnes (Leontodon montanus).

      Cinq autres habitats remarquables sont notamment représentés et se répartissent également entre des marécages et des milieux rocheux :
- les bas-marais alcalins à Laîche de Davall (Carex davalliana),
- les bas-marais acides,
- les formations végétales des rochers et falaises calcaires,
- les éboulis calcaires alpins,
- les prairies de fauche d'altitude.

      Le site comprend douze espèces végétales déterminantes.
Sept sont protégées au niveau national :
- l'Androsace des Alpes (Androsace alpina),
- l'Androsace de Suisse (Androsace helvetica),
- l'Androsace pubescente (Androsace pubescens),
- le Saule à feuilles de myrte (Salix breviserrata),
- la Laîche faux Pied-d'oiseau (Carex ornithopoda subsp. ornithopodioides), petite Cypéracée affectionnant les rocailles longuement enneigées de l'étage alpin,
- la Laîche bicolore (Carex bicolor), rare Cypéracée des marécages arctico-alpins froids d'altitude,
- le Saxifrage fausse-mousse (Saxifraga muscoides).
Trois sont protégées en région Provence-Alpes-Côte d'Azur :
- le Pâturin vert glauque (Poa glauca),
- la Renoncule à feuilles de parnassie (Ranunculus parnassifolius subsp. heterocarpus), très rare Renonculacée à fleurs blanches d'éboulis calcaires,
- le Saxifrage à deux fleurs (Saxifraga biflora).
Deux espèces n'ont pas de statut de protection :
- le Scirpe de Hudson (Trichophorum alpinum), rare Cypéracée des bas-marais arctico-alpins,
- la Renoncule à feuilles de Rue (Callianthemum coriandrifolium).

      En outre, cet espace naturel comprend deux espèces végétales remarquables.
Une est protégées au niveau national :
- la Bérardie laineuse (Berardia subacaulis), Astéracée archaïque endémique"L'endémisme, du grec éndêmos, indigène, caractérise la présence naturelle d'un groupe biologique exclusivement dans une région géographique délimitée." des Alpes sud-occidentales, typique des éboulis calcaires à éléments fins.
L'autre espèce n'a pas de statut de protection :
- le Génépi noir (Artemisia genipi).

      Parmi les Mammifères du site, se trouvent :
- le Bouquetin des Alpes (Capra ibex), Ongulé déterminant dont les populations locales sont issues de réintroductions,
- le Lièvre variable (Lepus timidus), Lagomorphe remarquable, relique de l'époque glaciaire, fréquentant des milieux assez variés (alpages, éboulis, landes, forêts, pelouses, champs, cultures, friches) entre 1 200 à 3 100 m d'altitude.

      Le peuplement d'Oiseaux nicheurs est représenté par :
- l'Aigle royal (Aquila chrysaetos),
- la Perdrix bartavelle (Alectoris graeca), Galliforme méridional de montagne recherchant les versants ouverts et ensoleillés avec des barres rocheuses,
- la Caille des blés (Coturnix coturnix),
- le Tétras lyre (Tetrao tetrix), Galliforme remarquable, emblématique des Alpes,
- le Lagopède alpin (Lagopus mutus), Galliforme remarquable, d'origine arctique, relique de l'époque glaciaire dans les Alpes, où il occupe les reliefs de croupes et de crêtes, fréquemment enneigés et balayés par le vent,
- le Crave à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax), Corvidé remarquable, peu fréquent, inféodé aux alpages (où il se nourrit) situés à proximité de falaises (où il niche),
- la Niverolle alpine (Montifringilla nivalis), Passéridé paléo-montagnard remarquable, caractéristique des pelouses avec escarpements rocheux des étages alpin et subnival des massifs montagneux les plus élevés.

      Les poissons dulcicole (d'eau douce) comprennent notamment :
- l'Omble chevalier (Salvelinus alpinus), Salmonidé remarquable, sensible à la pollution, autochtone des lacs Léman et du Bourget, introduit à la fin du XIXème siècle dans certains lacs d'altitude du Haut-Dauphiné, typique des lacs profonds et froids aux eaux propres bien oxygénées et aux fonds graveleux.

      Les insectes sont représentés par :
- le Moiré des pâturins (Erebia melampus), Lépidoptère Rhopalocère (« papillon de jour ») remarquable, endémique"L'endémisme, du grec éndêmos, indigène, caractérise la présence naturelle d'un groupe biologique exclusivement dans une région géographique délimitée." du massif alpin, rare et localisé au niveau régional,
- l'Apollon (Parnassius apollo), Lépidoptère Rhopalocère (« papillon de jour ») remarquable d'affinité montagnarde, protégé au niveau européen, peuplant les rocailles, pelouses et éboulis à Crassulacées et Saxifragacées entre 500 et 2 500 m d'altitude.

(En savoir plus).

      Inventaire de la faune et de la flore: INPN
 

  N°1 d’après le site INPN - Inventaire National du Patrimoine Naturel inpn.mnhn.fr, Copyright ©

 

 

Photo
Lac du Goléon (2438m) (Les Rousses, La Grave, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue direction Est
(Photographie à remplacer, un jour, peut-être)

Photo
Lac du Goléon (2438m) (Les Rousses, La Grave, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue direction Nord-Est
(Photographie à remplacer, un jour, peut-être)

Photo
Lac du Goléon (2438m) (Les Rousses, La Grave, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue direction Nord-Nord-Ouest
(Photographie à remplacer, un jour, peut-être)

Photo
Lac du Goléon (2438m) (Les Rousses, La Grave, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue direction Sud-Sud-Ouest
(Photographie à remplacer, un jour, peut-être)

Photo
Lac du Goléon (2438m) (Les Rousses, La Grave, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue direction Nord
(Photographie à remplacer, un jour, peut-être)

 

Haut de page Retour au sommaire Pêche Autres lacs des Grandes Rousses (05) Autres lacs des Hautes-Alpes