Ce site vit grâce à la publicité. Soyez sympas, désactivez provisoirement votre bloqueur de publicité le temps de votre visite. Merci à vous.

 
Retour au sommaire Localisation Itinéraires Géologie Écologie Photographies

 

Lac de la Corne (2096m)

Montagne des Sept Laux

Chaîne de Belledonne

Isère

 

Latitude  45° 13' 27'' N
Longitude 6° 04' 41'' E
Altitude 2 096 m

 

Agrandir la carte IGN d’après le site GÉOPORTAIL https://www.geoportail.gouv.fr



Itinéraires d'accès au lac

SUR SENTIER BALISÉ, MAIS RAIDE AVEC DES CABLES, DES CHUTES DE PIERRES ET DE BLOCS

      Le lac de la Corne (2 096 m) se situe dans la Montagne des Sept Laux, au-dessus de la rive droite de la Vallée de l'Eau d'Olle et au NORD-EST du Rivier d'Allemont (1 264 m) (Isère) (carte n°1 et carte n°2).

      L'accès routier le plus simple emprunte la D 526, ainsi qu'une partie de l'ancienne route, fermée à la circulation suite à l'éboulement de tout un pan de montagne (arrachement d'un panneau rocheux en granite, le 23 avril 1989), et sur laquelle on peut garer son véhicule. Ce "parking" (1 255 m) est le départ du chemin de la randonnée (carte n°3). L'accès en voiture jusqu'à ce parking (1 255 m) peut se faire depuis Le Rivier d'Allemont (accès routier n°1), Allemond (accès routier n°2), Saint-Jean-de-Maurienne (accès routier n°3), Le Bourg d'Oisans (accès routier n°4), Grenoble (accès routier n°5) ou Briançon (accès routier n°6), par exemple.

      Les itinéraires de randonnée sont:

  N°1 d’après le site communautaire Bivouac.net www.bivouak.net, Copyright ©
Cet itinéraire pédestre est dangereux: chute de pierres, chute de blocs, chute de ... montagne ! ! !



Aspect géologique du lac

      Dans le Massif d’Allevard, la dépression suspendue de la Montagne des Sept Laux héberge une douzaine de lacs principaux. Ce site, orienté NORD-SUD, avec un fond presque plat, est une auge glaciaire (vallée en U). La présence de roches moutonnées indique qu’une langue glaciaire débordait depuis la vallée de l’Eau d’Olle (diffluence), où se trouve le barrage de Grand’Maison. Celle-ci s’écoulait vers le NORD pour rejoindre la vallée du Bréda, où se situe Le Fond de France. Plus tard cette diffluence a laissé un glacier suspendu sur un plateau, où les glaces s’échappaient vers le NORD (vallée du Bréda) et vers le SUD (vallée de l’Eau d’Olle). Par la suite, la fonte de ce glacier a mis à jour des zones de surcreusement, occupées aujourd’hui par des lacs, séparées par des verrous de roches moutonnées. (1)

      Ainsi les lacs des Sept Laux sont des lacs de surcreusement glaciaire, barrés par un verrou rocheux. (Le creusement érosif dû à la glace laisse une cavité plus profonde [on parle de surcreusement] que s’il avait été causé par de l’eau liquide). Lorsqu’un verrou, constitué par des roches plus dures, plus résistantes à l’abrasion, tend à bloquer l’écoulement d’un glacier, la glace qui continue à s’accumuler en amont, creuse, affouille, érode dans les roches les plus tendres. Les débris rocheux dus à l’érosion sont évacués en remontant la pente dans le sens de l’écoulement du glacier. Une dépression se forme dans la zone SUR-creusée : on la nomme OMBILIC GLACIAIRE. Le barrage naturel, qui est à l’origine de la formation de cet ombilic, porte quant à lui le nom de VERROU GLACIAIRE. Lorsque le glacier fond, un lac occupe l’ombilic avant d’être comblé par des alluvions.
À noter que le verrou de certains lacs des Sept Laux a été surélevé par la construction d'une digue à des fins de production électrique.

      La dépression des Sept Laux est constituée de granites. Du granite monzonitique (à biotite) à grain moyen affleurent au fond de l’auge glaciaire, le long de l’axe où se situent les lacs principaux, dont le lac de la Corne (2 096 m) fait partie. Plus haut, les pentes des rivages EST et OUEST sont formées par du granite clair (à biotite et à muscovite), dont la taille du grain est variable. (1)
 

  N°1 d’après le site GEOL-ALP www.geol-alp.com de Maurice GIDON, Copyright ©

  N°2 d’après le site GEOL-ALP www.geol-alp.com de Maurice GIDON, Copyright ©

  N°3 d’après le site LA GÉOMORPHOLOGIE GLACIAIRE www.geoglaciaire.net de Claude BEAUDEVIN, Copyright ©


Aspect écologique du lac

      Le lac de la Corne (2 096 m) présente les caractéristiques suivantes :
- Superficie : 8,30 ha
- Profondeur maximale : 27 m
- Durée du gel : 6,5 mois
- Valeur marnage"Le marnage désigne le dénivelé, la variation de niveau d'eau d'un lac." : 12,00 m

  N°1 d’après le site LACS SENTINELLES www.lacs-sentinelles.org, Copyright ©

 

Photo n°P1000727
Lac de la Corne (2096m) (Sept-Laux, Isère)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue direction Est-Sud-Est

Photo n°P1000773
Lac de la Corne (2096m) (Sept-Laux, Isère)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac de la Corne (2096m) à gauche
Lac de la Sagne (2067m) à droite
Au loin, les Grandes Rousses et le Pic de l'Étendard (3464m)
(Les noms des lacs s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

 

Haut de page Retour au sommaire Pêche n°1 Pêche n°2 EDF Autres lacs de la Montagne des Sept Laux Autres lacs de l'Isère