Ce site vit grâce à la publicité. Soyez sympas, désactivez provisoirement votre bloqueur de publicité le temps de votre visite. Merci à vous.

 
Retour au sommaire Biologie Photographies
Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez par email

 

Ophrys bourdon
(Ophrys fuciflora)

 

 
BIOLOGIE DE L'OPHRYS BOURDON

        Les Ophrys sont des Orchidées (Orchidacées) très remarquables. Leurs fleurs ressemblent si bien à des Insectes et les odeurs qu'elles dégagent sont si proches de celles des femelles, que des mâles de certaines espèces d'Abeilles solitaires essayent de s’accoupler à elles. Au cours de cette tentative, l'Abeille mâle recueille involontairement le pollen et le porte sur une autre fleur (3).

Photo n°P1020165
			Ophrys bourdon (Ophrys fuciflora)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation

Les fleurs de l'Ophrys bourdon ressemblent si bien à des femelles d'Abeilles du genre Eucera et l'odeur qu'elles dégagent est si proche de celle de ces Insectes, que des mâles essayent de s’accoupler à elles.

        Voici ce qui se passe exactement :

        Chez les Orchidées, le pollen est disposé sous la forme de petites massues : les pollinies. Les fleurs de certaines espèces émettent des signaux visuels (morphologie d'un Insecte femelle d'une espèce donnée) et olfactifs (odeur semblable à celle de la femelle) qui attirent un pollinisateur spécifique, sans le récompenser directement. En réponse à ces signaux, des mâles viennent "s'accoupler" aux fleurs et posent leur tête sur une pollinie qu'ils transporteront et déposeront sur d'autres fleurs lors de nouvelles pseudocopulations. (1) (2)

        Dans le cas de l'Ophrys bourdon (Ophrys fuciflora), la pollinisation est assurée par des mâles d'Abeilles solitaires du Genre Eucera. L'histoire de la reproduction de cet Hyménoptère est complexe :
        Lorsque l'Abeille mâle essaie de s’accoupler à l'Abeille femelle, cette dernière le repousse. En effet, le mâle n’a pas le "parfum" qui "rendra la femelle folle d’amour". Ce "parfum", le mâle est obligé d’aller le chercher sur l’Ophrys s’il veut "honorer" la femelle. Il doit donc s’accoupler plusieurs fois à un leurre avant de se présenter de nouveau à la femelle qui finit alors par l’accepter !

        L’Ophrys bourdon ne pousse que dans les lieux secs des Alpes du sud et du sud-ouest jusqu’à 1 300 m d’altitude.

        Pour en savoir plus, consultez la bibliographie et la webographie qui suivent.

 

BIBLIOGRAPHIE

  N°1 CHEPTOU P-O (2018).
La très riche sexualité des plantes.
Pour la science, Hors-Série n°101 : La Révolution Végétale. Pages 72-77.

  N°2 CORBARA B (2018).
Les reines de la manipulation.
Pour la science, Hors-Série n°101 : La Révolution Végétale. Pages 66-71.

   N°3 FITTER Alastair et CUISIN Michel (1988)
« Les fleurs sauvages » ; Éditions Delachaux & Niestlé

 

WEBOGRAPHIE

  N°1' Franck LE DRIANT, FLOREALPES, http://www.florealpes.com

 

 

Haut de page Retour au sommaire Photographies Flore des montagnes