Ce site vit grâce à la publicité. Soyez sympas, désactivez provisoirement votre bloqueur de publicité le temps de votre visite. Merci à vous.

 
Retour au sommaire Biologie Photographies

 

Linaire alpine
(Linaria alpina)

 

BIOLOGIE DE LA LINAIRE ALPINE

On trouve la Linaire alpine en haute altitude sur des éboulis humides et mouvants quelle qu’en soit la composition minéralogique … là où plus rien ne pousse ! La Linaire alpine fait partie des plantes pionnières qui s’implantent après le retrait d’un névé ou d’un glacier. (1)

Photo n°19990701NHD_art
Linaire alpine (Linaria alpina)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation

Comme tous les végétaux de haute altitude, la Linaire alpine est une plante naine. En effet, la très forte luminosité qui règne au-dessus de 2 500 m inhibe sa croissance diurne (sécrétion trop importante d’auxine ?) et les nuits froides inhibent sa croissance nocturne. (1)

Elle est donc dotée d’un métabolisme actif à basse température et d’une grande vitesse de floraison et de fructification. (1)

Nous ne l’avons jamais aperçu au‑dessous de 2 000 m.

Photo n°201407015
Linaire alpine (Linaria alpina)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation

Pour en savoir plus, consultez la bibliographie et la webographie qui suivent.

 

BIBLIOGRAPHIE

   N°1 FISCHESSER Bernard (2003)
« La vie de la montagne » ; Éditions de la Martinière

 

WEBOGRAPHIE

  N°1' Franck LE DRIANT, FLOREALPES, http://www.florealpes.com

  N°2' Jardin ! l’Encyclopédie http://nature.jardin.free.fr

 

Haut de page Retour au sommaire Photographies Flore des montagnes