Ce site vit grâce à la publicité. Soyez sympas, désactivez provisoirement votre bloqueur de publicité le temps de votre visite. Merci à vous.

 
Retour au sommaire Biologie Photographies Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Google Plus Partagez par email

 

Rhododendron ferrugineux
Rhododendron ferrugineum

 

BIOLOGIE DU RHODODENDRON FERRUGINEUX

Du grec, rhodo, rose et dendron, arbre, le Rhododendron est littéralement « l’arbre à roses ». Cette espèce doit son nom, ferrugineum (ferrugineux), non pas parce qu’elle contient une grande quantité de fer, mais à cause de la couleur brun rouille de la face inférieure de ses feuilles. Arbuste calcifuge, le Rhododendron ferrugineux pousse sur des pentes ensoleillées où il forme des rhodoraies. (2)

Photo n°rhodo
Rhododendron ferrugineux (Rhododendron ferrugineum)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation

Les feuilles, les fleurs et le nectar du Rhododendron ferrugineux renferment des diterpènes toxiques : les grayanotoxines qui provoquent une dépolarisation membranaire en bloquant les courants sodiques sortants (inhibition de la repolarisation). Ces grayanotoxines sont à l’origine d’intoxications mortelles tant chez l’animal que chez l’homme. Lorsque ses pâturages habituels sont rendus inaccessibles (neige, éboulement), le Chamois affamé peut ingérer une grande quantité de feuillage de Rhododendron ferrugineux. Les signes cliniques qu’il présente alors (arythmie, dyspnée, cyanose, tremblement, hypersalivation, souffrances abdominales, convulsions) peuvent rapidement évoluer vers la mort. (1) (1')

Pour en savoir plus, consultez la bibliographie et la webographie qui suivent.

 

BIBLIOGRAPHIE

   N°1 BONNETON Guillaume (2001)
« Biologie du Chamois (Rupicapra rupicapra) » ; Thèse de médecine vétérinaire n°106 présentée à l'Université Claude Bernard (Lyon I). pages 116 et 117 http://www3.vet-lyon.fr/bib/fondoc/th_sout/dl.php?file=2001lyon106.pdf

   N°2 FRITSCH Robert (1987)
« Flore des montagnes » ; Éditions Didier Richard

 

WEBOGRAPHIE

   N°1' BONNETON Guillaume (2001)
« Biologie du Chamois (Rupicapra rupicapra) » ; Thèse de médecine vétérinaire n°106 présentée à l'Université Claude Bernard (Lyon I). pages 116 et 117 http://www3.vet-lyon.fr/bib/fondoc/th_sout/dl.php?file=2001lyon106.pdf

  N°2' Jardin ! l’Encyclopédie http://nature.jardin.free.fr

  N°3' Hubert et Norbert, Plantes Sauvages http://www.plantes-sauvages.com

  N°4' Erick DRONNET, Belles Fleurs de France http://erick.dronnet.free.fr/belles_fleurs_de_france

  N°5' Franck LE DRIANT, FLOREALPES, http://www.florealpes.com

  N°6' WIKIPÉDIA http://fr.wikipedia.org

 

Haut de page Retour au sommaire Photographies Flore des montagnes