Ce site vit grâce à la publicité. Soyez sympas, désactivez provisoirement votre bloqueur de publicité le temps de votre visite. Merci à vous.

 
Retour au sommaire Localisation Itinéraires Géologie Écologie Photographies
Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Google Plus Partagez par email

 

Lac d'Aumar (2212m)

Néouvielle

Hautes-Pyrénées

 

Latitude  42° 50' 32'' N
Longitude 0° 09' 00'' E
Altitude 2 212 m

 

Agrandir la carte IGN d’après le site GÉOPORTAIL https://www.geoportail.gouv.fr



Itinéraires d'accès au lac

DIRECTEMENT ACCESSIBLE EN VOITURE POUR UNE PROMENADE EN FAMILLE ... HORS SAISON ET AVANT LE 31 OCTOBRE
RANDONNÉE FAMILIALE SUR SENTIER BALISÉ, EN PÉRIODE ESTIVALE

      Le lac d'Aumar (2 212 m) (Hautes-Pyrénées) se situe dans le massif du Néouvielle, dans les Pyrénées, à 15 km à vol d'oiseau à l'OUEST de Saint-Lary-Soulan (791 m) et à environ 2,4 km à vol d'oiseau au NORD-OUEST du parking du Chalet Refuge Hôtel du Lac d'Orédon (1 857 m), départ de la randonnée en été, car la circulation est réglementée sur la "route des lacs" (D 177) en période estivale (carte).

      L'accès routier le plus simple emprunte la D 929 qui remonte la vallée de la Neste d'Aure, en passant par Saint-Lary-Soulan et/ou le village de Fabian (1 142 m). Le parking du Chalet Refuge Hôtel du Lac d'Orédon (1 857 m) marque le départ de la randonnée familiale. L'accès en voiture jusqu'au ce parking peut se faire depuis Fabian (accès routier n°1), Saint-Lary-Soulan (accès routier n°2), Lannemezan (accès routier n°3), Tarbes (accès routier n°4) ou Toulouse (accès routier n°5), par exemple. Hors saison et avant le 31 octobre, les chanceux pourront accéder directement en voiture au bord des lacs d'Aubert (2 140 m) et d'Aumar (2 190 m) au terminus de la D 177. (Renseignements: Office de Tourisme de Saint-Lary-Soulan Tél. +33 (0)5 62 39 50 81).

      Voici les itinéraires de randonnée:

  N°1 d’après le site participatif Altituderando www.altituderando.com, Copyright ©



Aspect géologique du Néouvielle

      L'histoire géologique des Pyrénées est complexe. Il y a 300 millions d’années, des plutons de granite ont commencé à se former sous, ce qui deviendra plus tard, le Massif du Néouvielle (3 091 m). Après plusieurs phases successives d’érosion et de soulèvement, ce massif a subit l'action abrasive des glaciers du Quaternaire, qui ont façonné le paysage actuel : relief granitique avec des cirques à fond plat séparés par des arêtes en "chenille". Les glaciers ont en outre déposé des moraines et "SUR-creusé" des dépressions qui sont aujourd'hui occupées par des lacs dont certains ont été rehaussés par un barrage. (Le creusement érosif dû à la glace laisse une cavité plus profonde [on parle de surcreusement] que s’il avait été causé par de l’eau liquide).

  N°1 d’après le site RÉSERVES NATURELLES DE FRANCE www.reserves-naturelles.org, Copyright ©


Aspect écologique du Néouvielle

      La réserve naturelle du Néouvielle, qui abrite un des derniers glaciers pyrénéens (le Néouvielle [3 091 m]), est composée de paysages à caractère alpin, façonnés par les glaciers du Quaternaires, avec des moraines, des cuvettes et des lacs dont quatre ont été rehaussés: Cap-de-Long, Orédon, Aubert et Oule. Grâce à une "poussée ibérique", le massif du Néouvielle bénéficie d’un climat alpin chaud et sec, à l’origine du relèvement altitudinal des limites de la vie. Ainsi le Pin à crochets (Pinus mugo subsp. uncinata (Ramond ex DC.) Domin, 1936 = Pinus uncinata Ramond ex DC., 1805), "arbre du Néouvielle", atteint ses records d’altitude (2 600 m) et le Crapaud accoucheur (Alytes obstetricans) vit jusqu’à 2 400 m, en restant sous la forme de têtard pendant près de 10 ans ! (3)

      Cet espace naturel abrite un grand nombre d’espèces florales, dont une dizaine sont protégées au niveau national. On trouve, par exemple, deux espèces reliques d'origine nordique, la Subulaire aquatique (Subularia aquatica) et l'Isoète lacustre (Isoëtes lacustris), ainsi que l’unique population pyrénéenne de Lycopode à rameaux annuels (Lycopodium annotinum). Les ombrotrophes à Sphagnum fuscum, relique arctico-boréale remarquable, colonisent les habitats humides, tandis que les Androsaces et les Saxifrages se développent sur les falaises et les éboulis. (1) (En savoir plus)

      La réserve naturelle du Néouvielle héberge également le Lézard des Pyrénées de De Bonnal (Iberolacerta bonnali), le Lagopède alpin (Lagopus muta), ainsi qu'une grande population de Libellules qui affectionnent les habitats chauds et humides. (1) (En savoir plus)

      Inventaire de la faune et de la flore: INPN n°1 et INPN n°2
 

  N°1 d’après le site INPN - Inventaire National du Patrimoine Naturel inpn.mnhn.fr, Copyright ©

  N°2 d’après le site INPN - Inventaire National du Patrimoine Naturel inpn.mnhn.fr, Copyright ©

  N°3 d’après le site RÉSERVES NATURELLES DE FRANCE www.reserves-naturelles.org, Copyright ©

 

Photo n°19910704NHD_art
Lac d'Aumar (2212m) (Néouvielle, Hautes-Pyrénées)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue sur le Pic de Néouvielle 3091m, direction Ouest

Photo n°19910705
Lac d'Aumar (2212m) (Néouvielle, Hautes-Pyrénées)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue direction Sud-Est

 

Haut de page Retour au sommaire Autres lacs du Néouvielle Autres lacs des Pyrénées