Ce site vit grâce à la publicité. Soyez sympas, désactivez provisoirement votre bloqueur de publicité le temps de votre visite. Merci à vous.

 
Retour au sommaire Biologie Photographies

 

Pipit spioncelle
(Anthus spinoletta)

 

BIOLOGIE DU PIPIT SPIONCELLE

Oiseau "terrestre", montagnard, le Pipit spioncelle (Anthus spinoletta) se déplace essentiellement en sautillant et en marchant.

Pipit spioncelle (Anthus spinoletta)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation

Il fréquente les pelouses alpines, au-dessus de la limite des arbres, jusqu'à environ 2 500 mètres. Chaque année, il revient sur son lieu de nidification en avril-mai, à l'époque où les flancs des montagnes sont encore recouverts de neige.
La parade nuptiale du mâle est alors très typique. Il s'envole à la verticale avec un chant qui est la répétition d'une même note, un peu comme le fait l'Alouette des champs. Puis il redescend en vol plané et recommence. La femelle, le regarde silencieusement.
Le Pipit spioncelle niche de juin à août. C'est la femelle seule qui bâtit le nid, qu'elle creuse à même le sol. Elle peut aussi profiter de la crevasse d'un rocher. Avant l'hiver, le Pipit spioncelle regagne le bord d'un lac, d'un marais ou d'un cours d'eau à une altitude plus basse, au pied même de la montagne qu'il a quittée. (1)

Pour en savoir plus, consultez la webographie qui suit.

 

BIBLIOGRAPHIE

   N°1 FISCHESSER Bernard (2009)
« La vie de la montagne » ; Éditions de la Martinière

 

WEBOGRAPHIE

  N°1' Les oiseaux http://www.oiseaux.net

  N°2' Joël BRUEZIÈRE (2010)
« Pipit spioncelle - Anthus spinoletta »
https://www.youtube.com/watch?v=MCWRHxhJJlw

 

Haut de page Retour au sommaire Photographies Faune des montagnes