Ce site vit grâce à la publicité. Soyez sympas, désactivez provisoirement votre bloqueur de publicité le temps de votre visite. Merci à vous.

 
Retour au sommaire Localisation Itinéraires Géologie Photographies
Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Google Plus Partagez par email

 

Lac d'Asti (2925m)

Queyras

Hautes-Alpes

 

Latitude  44° 41' 43'' N
Longitude 7° 00' 12'' E
Altitude 2 925 m

Agrandir la carte IGN d’après le site GÉOPORTAIL https://www.geoportail.gouv.fr



Itinéraires d'accès au lac

HORS SENTIER, ASSEZ COURT ET ASSEZ FACILE

      Le lac d'Asti (2 925 m) (Queyras, Hautes-Alpes) se situe à la fois au NORD-EST du col Agnel (2 744 m) (16 km à l'EST de Molines-en-Queyras par la D 205T (carte n°1), et également sur la rive gauche du Guil, au-dessus et au SUD du hameau de l'Échalp (1 701 m) (4 km au SUD-EST de Ristolas (1 610 m) par la D 947) (carte n°2). Au moins deux accès routiers et deux départs de randonnée sont possibles.

- Départ: parking (2 620 m) à proximité du refuge Agnel (carte n°1) (Randonnée N°1)
L'accès routier au parking (2 620 m) à proximité du refuge Agnel peut se faire depuis Molines-en-Queyras (accès routier n°1),  Château-Ville-Vieille (accès routier n°2), Guillestre (accès routier n°2), Briançon (accès routier n°4) ou Gap (accès routier n°5), par exemple.

-  Départ: parking de l'Échalp (1 710 m) (carte n°2) (Randonnée N°2 beaucoup plus longue)
On accède en voiture au parking de l'Échalp depuis Ristolas (accès routier n°6), Abriès (accès routier n°7), Aiguilles (accès routier n°8), Château-Ville-Vieille (accès routier n°9), Guillestre (accès routier n°10), Briançon (accès routier n°11) ou Gap (accès routier n°12), par exemple.

      Voici les itinéraires de randonnée:

  N°1 d’après le site participatif Altituderando www.altituderando.com, Copyright ©

  N°2 d’après le site participatif Altituderando www.altituderando.com, Copyright ©



Aspect géologique du lac
 

      Les photographies qui suivent, montrent que le glacier rocheux d'Asti se dirige vers le lac éponyme. Bien que Géoportail Google Maps et autres sites de cartographie qualifient ce glacier de fossile, il serait encore actif (1). En 1992, des résultats d'études menées pendant 20 ans, ont même permis d'établir que sa vitesse moyenne annuelle d'écoulement était de 6 cm/an (2).
      À noter que le glacier d’Asti (glacier "vrai", "blanc", formé de glace), qui était représenté sur la carte d’État-major de 1826, était encore présent en 1913 et représenté sur le cadastre de 1914. À cette époque le lac d’Asti n’était pas encore formé. (9)
 

Qu'est-ce qu'un glacier rocheux?

      Comme nous l'avons déjà écrit, ici, la molécule d'eau, par ses propriétés physico-chimiques bien particulières est dotée de qualités extraordinaires. Ainsi l'eau solide se comporte comme un liquide! Un liquide très visqueux, certes, mais qui répond tout de même aux caractéristiques des fluides: la glace est capable de s'écouler le long d'une pente. Sa viscosité, très élevé, est dépendante de la température: 15 x 1012 Pascals.seconde à -13°C. C'est à dire 1016 fois plus que celle de l'eau liquide! La glace se déplace non pas parce qu'elle fond, mais parce qu'elle agit à la manière d'un liquide.

      Sur un sommet où la température reste négative tout au long de l'année, de la neige s'accumule. Puis elle s'écrase, se compacte sous l'effet de son propre poids et se transforme en glace. L'épaisseur de la couche ainsi formée, pourrait atteindre plusieurs dizaines de kilomètres, au fils des millénaires, si la glace restait figée sur le sommet! Mais cette eau solide répond aux lois de la mécanique des fluides et s'écoule le long d'une pente: c'est un glacier.

Il existe 3 sortes de glacier:
- le glacier "vrai", "blanc", formé de glace,
- le glacier noir, formé lui aussi de glace, mais recouvert de débris rocheux,
- le glacier rocheux

      Un glacier rocheux ne doit pas être confondu avec un glacier noir. Bien qu'ils soient tous les deux recouverts de débris rocheux et qu'ils se déplacent le long d'une pente, le glacier noir est simplement constitué de glace alors que le glacier rocheux est formé d'un mélange glace-pierrailles, avec des interstices assez grands. Avec une vitesse de quelques centimètres à quelques décimètres par an, la très lente progression du glacier rocheux est bien inférieure à celle d'un glacier classique (
1).

      Le glacier rocheux est actif lorsqu'il possède, un noyau gelé, aussi nommé pergélisol ou permafrost, de plusieurs dizaines de mètre de profondeur protégé par 2 à 5 m de blocaille, un front raide (>35°) avec des blocs instables et une végétation quasiment absente (3) (4). En outre, dans les Alpes du Sud, ce type de glacier nécessite la présence de hauts vallons d'exposition nord ou nord-est, avec des versants suffisamment raides et constitués de roches susceptibles de se débiter en blocs par gélation (5). De plus, pour que le noyau gelé d'un glacier rocheux ne fonde pas et que son activité soit ainsi conservée, la température moyenne annuelle de l'air doit impérativement rester inférieure à -2 °C (5) (6) (7).

      Le glacier rocheux est inactif lorsque le noyau gelé, indispensable à son fonctionnement, a fondu. Les masses pierreuses se sont affaissées. Le front de ce glacier est alors moins incliné avec des blocs stabilisés et une couverture végétale clairsemée. Il a toutefois conservé son aspect de langue (
3) (5).
 

Comment fonctionne un glacier rocheux?

      La température du mélange glace-pierrailles est inférieure à 0°C. Lorsque le manteau neigeux fond, au printemps, de l'eau s'infiltre entre les blocs et gèle en profondeur. Le volume du mélange glace-pierrailles augmente: le glacier s'écoule alors sous l'effet de son propre poids. Un glacier rocheux fonctionne ainsi, à vitesse maximale, pendant une quinzaine de jours en fin de printemps, avant de retrouver son volume initial théorique (8).
A noter qu'un glacier rocheux ne réagit pas aux fluctuations climatiques de la même manière qu'un glacier «vrai» qui connait successivement des périodes d'avancées et de reculs: le glacier rocheux ne peut qu'avancer! (
7).

 

  N°1 d’après le site LA GÉOMORPHOLOGIE GLACIAIRE http://www.geoglaciaire.net de Claude BEAUDEVIN Copyright ©

  N°2 ÉVIN Michèle (1992)
«
Origine et rythmes de progression des glaciers rocheux alpins et nord-américains » ; In: Bulletin de l'Association de géographes français, 69e année, 1992-3 ( juin). pp. 271-273

  N°3 Regula FRAUENFELDER et Isabelle ROER (Traduction et adaptation française : Reynald DELALOYE) (2007)
« Les glaciers rocheux et leurs mouvements », Les Alpes 9/2007 page 34 à 37

  N°4 PERRUCHOUD Eric (2007)
«
Suivi par GPS des déformation de glaciers rocheux et moraines de poussées dans les Alpes valaisannes » ; Mémoire de master

  N°5 Pierre COSTE, Michèle ÉVIN (1990)
« ALPES Haute Ubaye - Parc national du Mercantour : Balades et randonnées » p.91-92; Éditeur: Association pour le développement de la randonnée en Haute-Provence 42 Bd Victor Hugo, 04000 Digne-les-Bains

  N°6 ÉVIN Michèle, ASSIER A. (1983)
«
Mise en évidence de mouvements sur la moraine et le glacier rocheux de Sainte-Anne (Queyras, Alpes du Sud - France) : le rôle du pergélisol alpin » ; In: Revue de géographie alpine. 1983, Tome 71 N°2. pp. 165-178

  N°7 ÉVIN Michèle, de BEAULIEU Jacques Louis (1985)
«
Nouvelles données sur l'âge de la mise en place et les phases d'activité du glacier rocheux de Marinet I (Haute-Ubaye, Alpes du Sud françaises). » ; In: Méditerranée, Troisième série, Tome 56, 4-1985. pp. 21-30

  N°8 FISCHESSER Bernard (2009)
« La vie de la montagne » ; Éditions de la Martinière

  N°9 BLOC Alain, TENOUX Nicolas (2012)
« Réserve naturelle nationale de Ristolas Mont Viso - Plan de gestion 2014-2018. »  p. 28
d'après le site Direction Générale de l'Environnement, de l'Aménagement de du Logement - Provence Alpes Côte d'Azur www.paca.developpement-durable.gouv.fr

 

Photo n°201507048
Lac d'Asti (2925m) et glacier rocheux d'Asti (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac d'Asti (2925m) vue direction NORD-NORD-OUEST sur la Crête de la Taillante (3197m)

Photo n°201507049
Lac d'Asti (2925m) et glacier rocheux d'Asti (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation

Lac d'Asti (2925m) vue direction SUD-OUEST sur le glacier rocheux éponyme et la face EST du Pain de Sucre (3208m))

Photo n°201507042
Lac d'Asti (2925m) et glacier rocheux d'Asti (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac d'Asti (2925m) vue direction OUEST sur le glacier rocheux éponyme

Photo n°201507047
Lac d'Asti (2925m) et glacier rocheux d'Asti (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac d'Asti (2925m) vue direction NORD-NORD-EST sur la Crête de la Taillante (3197m)

Photo n°201507050
Lac d'Asti (2925m) et glacier rocheux d'Asti (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac d'Asti (2925m) vue direction EST-SUD-EST

Photo n°201507045
Lac d'Asti (2925m) et glacier rocheux d'Asti (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Face EST du Pain de Sucre (3208m)

Photo n°201507044
Lac d'Asti (2925m) et glacier rocheux d'Asti (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac d'Asti (2925m) vue direction NORD-NORD sur la Crête de la Taillante (3197m)

Photo n°201507043
Lac d'Asti (2925m) et glacier rocheux d'Asti (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac d'Asti (2925m) vue direction OUEST sur le glacier rocheux éponyme et sur le Pain de Sucre (3208m))

Photo n°201507051
Lac d'Asti (2925m) et glacier rocheux d'Asti (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Glacier rocheux d'Asti vers 2930m, à l'OUEST du lac éponyme

Photo n°201507046
Lac d'Asti (2925m) et glacier rocheux d'Asti (Queyras, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac d'Asti (2925m) vue direction NORD sur la Crête de la Taillante (3197m)

 

Haut de page Retour au sommaire Autres lacs du Queyras Autres lacs des Hautes-Alpes