Ce site vit grâce à la publicité. Soyez sympas, désactivez provisoirement votre bloqueur de publicité le temps de votre visite. Merci à vous.

 
Retour au sommaire Localisation Itinéraires Géologie Écologie Photographies
Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Google Plus Partagez par email

 

Lac du Pontet (1982m)

Villar-d'Arêne

Grandes Rousses

Hautes-Alpes

 

Latitude  45° 03' 04'' N
Longitude 6° 21' 07'' E
Altitude 1 982 m

Agrandir la carte IGN d’après le site GÉOPORTAIL https://www.geoportail.gouv.fr



  Itinéraires d'accès au lac

ACCESSIBLE EN VOITURE POUR UNE JOURNÉE DE REPOS EN FAMILLE

      Accessible en voiture (prévoir tout de même 10 min de marche!), le lac du Pontet (1 982 m) se situe sur la rive droite de la Haute Vallée de la Romanche, au NORD-EST et à 4,5 km de Villar-d'Arêne (carte n°1) (Grandes Rousses, Hautes-Alpes).

      L'accès routier jusqu'au parking (1 900 m) qui se trouve 550 m avant le lac peut se faire en passant devant le hameau Les Cours (1 779 m), par la D 307 (carte n°2).

      On accède ainsi en voiture au parking (1 900 m) depuis Villar-d'Arêne (accès routier n°1),  le col du Lautaret (2 058 m) (accès routier n°2), Briançon (accès routier n°3), Grenoble (accès routier n°4) ou Gap (accès routier n°5), par exemple.

      Voici les itinéraires de randonnée :

  N°1 d’après le site participatif Altituderando www.altituderando.com, Copyright ©

 

  Contexte géologique du lac

      Le lac du Pontet (1 982 m) loge dans un espace géologique complexe. Il doit sa présence à un remarquable glissement de terrain, ancien et aujourd’hui stabilisé, dont il occupe un creux au niveau de la niche d’arrachement"Dépression arrondie, de forme plus ou moins hémisphérique, entaillant un versant au départ d'un éboulement. [source : d'après la définition de « Niche » du dictionnaire en ligne Larousse : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/niche]." de cet éboulement.
 

  N°1 d’après le site GEOL-ALP www.geol-alp.com de Maurice GIDON, Copyright ©

 

  Contexte écologique du lac

      Localisé dans le NORD du département des Hautes-Alpes, en rive droite de la haute vallée de la Romanche, le site naturel qui héberge le lac du Pontet (1 982 m) correspond au versant adret de Villar-d'Arêne. Situé dans la zone biogéographique intra-alpine, à la transition entre Alpes du Nord et Alpes du Sud, le site est inclus dans les étages de végétation subalpin, alpin et nival.

      Les principales formations végétales associent une très grande diversité de types de prairies subalpines et de pelouses alpines à floraison exceptionnelle, qui ont fait la renommée botanique de ce secteur :
- prairies à Fétuque paniculée (Festuca paniculata),
- pâturage à Nard raide (Nardus stricta),
- prairies de fauche subalpines,
- pelouses à Laîche toujours verte (Carex sempervirens),
- Seslérie (Sesleria caerulea),
- Fétuque violette (Festuca violacea),
- pelouses écorchées à Astragale épineux (Astragalus sempervirens),
- pelouses pionnières de dalles et débris rocheux à Joubarbes et Orpins (Sempervivum et Sedum pl. sp.)…

      Les milieux de landes subalpines et landines de transition sont également bien représentés :
- landes à Airelles (Vaccinium pl. sp.),
- landes xérophiles à Genévrier nain (Juniperus sibirica) et à Raisin d'ours (Arctostaphylos uva-ursi),
- landines à Dryas (Dryas octopetala).

      En outre, deux milieux rendent cet espace naturel attrayant pour les botanistes :
- les milieux de rocailles, d'éboulis et des rochers tant siliceux que calcaires, riches en espèces végétales rares ou remarquables,
- les milieux humides, d'une exceptionnelle richesse où se côtoient prairies hygrophiles, mégaphorbiaies"Une mégaphorbiaie (du grec mega, grand et phorbē, paturage) est une formation végétale luxuriante, constituée de grandes herbes, de 1,5 m à plus de 2 m de hauteur, se développant sur des sols riches, frais, non-acides et humides.", bas-marais alcalins ou acides, bas-marais froids artico-alpins, végétation des sources et bords de ruisseaux et même localement des phragmitaies"Une phragmitaie (latin phragmites, roseau), ou roselière, est une zone humide en bordure de lacs, d'étangs, de marais ou de bras morts de rivière où poussent principalement des roseaux.".

      Les cinq habitats déterminants que compte le site se rapportent à des milieux humides et des éboulis calcaires :
- les bas-marais cryophiles d'altitude des bords de sources et suintements à Laîche des frimas (Carex frigida) qui apparaissent ponctuellement dans de nombreux secteurs du site,
- les bas-marais alcalins à Laîche de Davall (Carex davalliana),
- les ceintures périlacustres des lacs froids et mares d'altitude à Linaigrette de Scheuchzer (Eriophorum scheuchzeri),
- les tourbières de transition,
- les éboulis calcaires fins, représentés notamment par des formations à Liondent des montagnes (Leontodon montanus) et à Bérardie laineuse (Berardia subacaulis).

      De nombreux autres habitats remarquables sont présents :
- des landes xérophiles d'adret à Genévrier nain (Juniperus nana),
- des saulaies arctico-alpines des bas-marais et bords de ruisseaux à Saule arbrisseau (Salix foetida),
- des mégaphorbiaies"Une mégaphorbiaie (du grec mega, grand et phorbē, paturage) est une formation végétale luxuriante, constituée de grandes herbes, de 1,5 m à plus de 2 m de hauteur, se développant sur des sols riches, frais, non-acides et humides." montagnardes et subalpines, formations opulentes de hautes herbes des combes humides et fraîches,
- des prairies de fauche d'altitude,
- les bas-marais alcalins à Laîche de Davall (Carex davalliana),
- les bas-marais acides à Laîche brune (Carex fusca),
- les éboulis calcaires alpins,
- les formations végétales des rochers et falaises calcaires.

      Parmi les autres habitats à fort intérêt biologique, figurent 
- les prairies à Fétuque paniculée (Festuca paniculata), milieux couvrant de de grandes surfaces sur le site, et qui possèdent une très forte diversité floristique et entomologique.

      Le site comprend quarante-trois espèces végétales déterminantes.
Seize sont protégées au niveau national :
- le Lycopode des Alpes (Diphasiastrum alpinum),
- la Rhapontique à feuilles d'Aunée (Rhaponticum heleniifolium subsp. heleniifolium),
- l'Androsace de Suisse (Androsace helvetica),
- l'Androsace pubescente (Androsace pubescens),
- l'Androsace de Vandelli (Androsace vandellii),
- le Dracocéphale de ruysch (Dracocephalum ruyschiana),
- le Saule à feuilles de myrte (Salix breviserrata),
- le Saule de Suisse (Salix helvetica),
- la Camélée striée (Daphne striata),
- le Choin ferrugineux (Schoenus ferrugineus),
- la Laîche faux Pied d'oiseau (Carex ornithopoda subsp. ornithopodioides), petite Cypéracée affectionnant les rocailles longuement enneigées de l'étage alpin,
- la Laîche bicolore (Carex bicolor), rare Cypéracée des marécages arctico-alpins froids d'altitude,
- la Laîche à petite arête (Carex microglochin), rare Cypéracée des marécages arctico-alpins froids d'altitude,
- la Potentille du Dauphiné (Potentilla delphinensis),
- le Saxifrage fausse-mousse (Saxifraga muscoides),
- l'Avoine odorante (Hierochloe odorata), rarissime Graminée des pelouses tourbeuses et marécages boréo-alpins inscrite au Livre Rouge National des plantes menacées.
Douze sont protégées en région Provence-Alpes-Côte d'Azur :
- le Dactylorhize couleur de sang (Dactylorhiza incarnata subsp. cruenta),
- la Cardamine de Plumier (Cardamine plumieri), Crucifère inféodée aux fissures de parois et blocs rocheux sur roches vertes dont la présence actuelle serait à confirmer sur le site (novembre 2017),
- l'Androsace septentrionalis (Androsace septentrionalis),
- la Pédiculaire élevée (Pedicularis ascendens),
- le Jonc arctique (Juncus arcticus), plante arctico-alpine rare des marécages et bords de ruisselets,
- le Pâturin vert glauque (Poa glauca),
- le Trisète en épi à panicule ovale (Trisetum spicatum subsp. ovatipaniculatum),
- la Laîche fimbriée (Carex fimbriata),
- la Potentille à divisions nombreuses (Potentilla multifida),
- la Potentille blanche (Potentilla prostrata subsp. floccosa),
- le Saxifrage à deux fleurs (Saxifraga biflora),
- la Renoncule à feuilles de parnassie (Potentilla parnasssifolius).
Quinze espèces n'ont pas de statut de protection :
- l'Ail victoriale (Allium victorialis),
- l'Armoise noirâtre (Artemisia atrata),
- la Campanule en thyrse (Campanula thyrsoides), grande Campanule à fleurs jaunes en voie de raréfaction du fait de l'intensification du pastoralisme,
- le Cirse faux hélénium (Cirsium heterophyllum),
- le Silène de Suède (Viscaria alpina),
- l'Astragale d'Autriche (Astragalus austriacus), petite Fabacée plus largement répartie en Europe centrale, très rare en France, où elle est localisée aux pelouses d'affinités steppiques des vallées de la Durance et de l'Ubaye,
- la Gentiane asclépiade (Gentiana asclepiadea),
- le Scirpe de Hudson (Trichophorum alpinum), rare Cypéracée des bas-marais arctico-alpins,
- la Laîche très noire (Carex atrata var. aterrima),
- le Vulpin roux (Alopecurus aequalis),
- la Renoncule à tête d'or (Ranunculus auricomus),
- le Pigamon simple (Thalictrum simplex),
- la Renoncule à feuilles de Rue (Callianthemum coriandrifolium),
- le Pied-d'alouette douteux (Delphinium dubium), spectaculaire Renonculacée des mégaphorbiaies subalpines, des aulnaies vertes et des prairies fraiches,
- la Potentille des neiges (Potentilla nivalis).

      Par ailleurs, cet espace naturel comprend cinq espèces végétales remarquables.
Trois sont protégées au niveau national :
- la Drave blanchâtre (Draba incana),
- le Scirpe alpin (Trichophorum pumilum), rare Cypéracée circumboréale des bas-marais froids d'altitude,
- l'Ancolie des Alpes (Aquilegia alpina).
Deux espèces n'ont pas de statut de protection :
- le Génépi laineux (Artemisia eriantha),
- le Génépi noir (Artemisia genipi).

      Parmi les Mammifères du site, se trouvent :
- le Bouquetin des Alpes (Capra ibex), Ongulé déterminant dont les populations locales sont issues de réintroductions,
- le Mulot alpestre (Apodemus alpicola), Rongeur déterminant,
- le Lièvre variable (Lepus timidus), Lagomorphe remarquable, relique de l'époque glaciaire, fréquentant des milieux assez variés (alpages, éboulis, landes, forêts, pelouses, champs, cultures, friches) entre 1 200 à 3 100 m. d'altitude,
- la Noctule de Leisler (Nyctalus leisleri), Chiroptère (Chauve-souris) remarquable forestier relativement fréquent,
- le Vespère de Savi (Hypsugo savii), Chiroptère (Chauve-souris) remarquable rupicole et montagnard d'affinité méridionale, qui exploite les milieux forestiers surtout riverains de l'eau (pour la chasse) et les milieux rocheux et les falaises (pour les gîtes).

      Le peuplement d'Oiseaux nicheurs est composé par :
- le Faucon pèlerin (Falco peregrinus), Falconidé déterminant,
- le Moineau soulcie (Petronia petronia) Passéridé déterminant,
- l'Aigle royal (Aquila chrysaetos),
- l'Autour des palombes (Accipiter gentilis),
- le Circaète Jean le blanc (Circaetus gallicus),
- la Perdrix bartavelle (Alectoris graeca), Galliforme méridional de montagne recherchant les versants ouverts et ensoleillés avec des barres rocheuses,
- la Caille des blés (Coturnix coturnix),
- le Tétras lyre (Tetrao tetrix), Galliforme remarquable, emblématique des Alpes,
- le Lagopède alpin (Lagopus mutus), Galliforme remarquable, d'origine arctique, relique de l'époque glaciaire dans les Alpes, où il occupe les reliefs de croupes et de crêtes, fréquemment enneigés et balayés par le vent,
- la Chouette de Tengmalm (Aegolius funereus), Strigidé boréo-alpin forestier et déterminant, des hêtraies, des pessières"Forêt d'Epicéas", des cembraies"Forêt de Pins cembro ou Arole" et des mélézins,
- le Grand duc d'Europe (Bubo bubo),
- le Torcol fourmilier (Jynx torquilla),
- le Pic noir (Dryocopus martius),
- le Cincle plongeur (Cinclus cinclus),
- le Monticole de roche (Monticola saxatilis),
- la Rousserolle verderolle (Acrocephalus palustris),
- le Tichodrome échelette (Tichodroma muraria), espèce paléo-montagnarde remarquable et relativement rare, recherchant les gorges et escarpements rocheux,
- la Pie grièche écorcheur (Lanius collurio),
- le Crave à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax), nicheur remarquable peu fréquent, inféodé aux alpages où il vient s'alimenter situés à proximité de falaises où il niche,
- le Tarin des aulnes (Carduelis spinus), nicheur occasionnel dans le massif,
- le Venturon montagnard (Carduelis citrinella),
- le Sizerin flammé (Carduelis flammea), nicheurs localisés des forêts d'altitude,
- la Niverolle alpine (Montifringilla nivalis), Passéridé paléo-montagnard remarquable, caractéristique des pelouses avec escarpements rocheux des étages alpin et subnival des massifs montagneux les plus élevés,
- le Bruant fou (Emberiza cia).

      Les Reptiles sont représentés par :
- le Lézard vivipare (Zootoca vivipara), espèce remarquable, typiquement nord eurasiatique, relique de l'époque glaciaire, en limite sud de son aire de répartition dans les Alpes, liée aux pelouses, prairies et landes humides, tourbières et bords de ruisseaux.

      Parmi les Insectes de cet espace naturel, se trouvent :
- le Bourdon Bombus brodmannicus delmasi, dont cette sous espèce d'Hyménoptère est déterminante et endémique"L'endémisme, du grec éndêmos, indigène, caractérise la présence naturelle d'un groupe biologique exclusivement dans une région géographique délimitée." des pentes fleuries ensoleillées, riches en Cerinthe glabra et C. minor dont il butine les fleurs, des Alpes du sud, et dont la sous
espèce nominale ne se trouve qu'au Caucase,
- le Gomphocère des moraines (Aeropedellus variegatus), Criquet remarquable de répartition arctico-alpine et euro sibérienne, localisé en France aux Alpes internes (Savoie et Alpes du sud),
- la Miramelle des frimas (Melanoplus frigidus), Criquet remarquable d'affinité boréo-alpine qui s'observe surtout au dessus de 2 000 m et jusqu'à la limite des névés,
- le Criquet ensanglanté (Stethophyma grossum), espèce remarquable d'affinité euro-sibérienne, en forte régression en dehors des Alpes, strictement liée aux prairies très humides et aux surfaces marécageuses,
- la Decticelle des bruyères (Metrioptera brachyptera), espèce remarquable de Sauterelle d'Europe occidentale, rare et en limite d'aire dans les Alpes du sud, inféodée localement aux prairies subalpines humides,
- l'Hespérie rhétique (Pyrgus warrenensis), Lépidoptère Rhopalocère (« papillon de jour ») déterminant très rare et localisé, endémique des Alpes, occupant certaines pelouses subalpines et alpines,
- l'Hespérie des frimas (Pyrgus andromedae), Lépidoptère Rhopalocère (« papillon de jour ») boréo-alpin remarquable, localisé et peu abondant dans les Alpes fréquentant les prairies et pelouses d'altitude, entre 1 000 et 3 000 m,
- l'Échiquier (Carterocephalus palaemon), Lépidoptère Rhopalocère (« papillon de jour ») remarquable, vivant en lisières et clairières humides et dont les stations sont limitées et fragmentées,
- le Solitaire (Colias palaeno europomene), Lépidoptère Rhopalocère (« papillon de jour ») déterminant, protégé en France, dont cette sous-espèce est localisée et endémique des Alpes internes, inféodée aux landes à Ericacées et biotopes marécageux où croissent ses plantes hôtes, des Airelles (Vaccinium sp.),
- la Piéride de la roquette (Euchloe simplonia), Lépidoptère rhopalocère (« papillon de jour ») remarquable à aire disjointe des Alpes occidentales, Pyrénées et monts Cantabriques, inféodé aux pelouses subalpines où croissent ses plantes hôtes des Brassicacées),
- le Semi-apollon (Parnassius mnemosyne), Lépidoptère Rhopalocère (« papillon de jour ») déterminant et protégé au niveau européen, d'affinité montagnarde et lié à la présence de Corydales, qui fréquente les pelouses et les lisières forestières, surtout entre 1 000 et 2 000 mètres d'altitude,
- le Petit Apollon (Parnassius corybas sacerdos), Lépidoptère Rhopalocère (« papillon de jour ») remarquable et protégé en France, des bords des torrents et autres zones humides des étages subalpin et alpin, dont la chenille est inféodée au Saxifrage faux-aïzoon (Saxifraga aizoides),
- l'Apollon (Parnassius apollo), Lépidoptère Rhopalocère (« papillon de jour ») remarquable d'affinité montagnarde, protégé au niveau européen, peuplant les rocailles, pelouses et éboulis à Crassulacées et Saxifragacées entre 500 et 2 500 m d'altitude,
- le Moiré aveugle (Erebia pharte), Lépidoptère Rhopalocère (« papillon de jour ») alpin déterminant lié aux prairies subalpines humides et aux pelouses entre 1 500 et 2 000 m et sensible au surpâturage,
- le Moiré des pâturins (Erebia melampus), Lépidoptère Rhopalocère (« papillon de jour ») remarquable endémique du massif alpin, rare et localisée au niveau régional,
- l'Azuré de la canneberge (Agriades optilete), Lépidoptère Rhopalocère (« papillon de jour ») remarquable localisé en France dans les Alpes internes et du nord, dans les landes et les tourbières à airelles (Vacciinum ssp.),
- l'Azuré de la croisette (Maculinea alcon rebeli), Lépidoptère Rhopalocère (« papillon de jour ») remarquable et protégé en France, lié aux pelouses et prairies des étages montagnards et subalpins où croît sa plante hôte, la Gentiane croisette (Gentiana cruciata) (pour sa chenille) et vit sa Fourmi hôte (surtout Myrmica schencki) (pour sa larve),
- l'Azuré du Serpolet (Maculinea arion), Lépidoptère Rhopalocère (« papillon de jour ») remarquable et protégé au niveau européen, inféodé aux bois clairs et ensoleillés, pelouses et friches sèches avec présence de ses plantes hôtes, des Serpolets (pour sa chenille) et de sa principale fourmi hôte, Myrmica sabuleti (pour sa larve), jusqu'à 2 400 m d'altitude.

 (En savoir plus).

      Inventaire de la faune et de la flore: INPN
 

  N°1 d’après le site INPN - Inventaire National du Patrimoine Naturel inpn.mnhn.fr, Copyright ©

 

 

Photo n°201710031
Lac du Pontet (1982m) (Villar-d'Arêne, Grandes Rousses, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac du Pontet (1982m) ; vue direction SUD-SUD-EST sur la Montagne des Agneaux (3664m)
(Les noms s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201710030
Lac du Pontet (1982m) (Villar-d'Arêne, Grandes Rousses, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac du Pontet (1982m) ; vue direction SUD-EST sur la Montagne des Agneaux (3664m)
(Les noms s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201710029
Lac du Pontet (1982m) (Villar-d'Arêne, Grandes Rousses, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac du Pontet (1982m) ; vue direction SUD-EST sur la Montagne des Agneaux (3664m)
(Les noms s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201710028
Lac du Pontet (1982m) (Villar-d'Arêne, Grandes Rousses, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac du Pontet (1982m) ; vue direction SUD-EST sur la Montagne des Agneaux (3664m)
(Les noms s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201710027
Lac du Pontet (1982m) (Villar-d'Arêne, Grandes Rousses, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac du Pontet (1982m) ; vue direction SUD-EST sur la Montagne des Agneaux (3664m)
(Les noms s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201710026
Lac du Pontet (1982m) (Villar-d'Arêne, Grandes Rousses, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac du Pontet (1982m) ; vue direction SUD-EST sur la Montagne des Agneaux (3664m)
(Les noms s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201710025
Lac du Pontet (1982m) (Villar-d'Arêne, Grandes Rousses, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac du Pontet (1982m) ; vue direction SUD-EST sur la Montagne des Agneaux (3664m)
(Les noms s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201710024
Lac du Pontet (1982m) (Villar-d'Arêne, Grandes Rousses, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac du Pontet (1982m) ; vue direction SUD-EST sur la Montagne des Agneaux (3664m)
(Les noms s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201710023
Lac du Pontet (1982m) (Villar-d'Arêne, Grandes Rousses, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac du Pontet (1982m) ; vue direction EST

Photo n°201710022
Lac du Pontet (1982m) (Villar-d'Arêne, Grandes Rousses, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac du Pontet (1982m) ; vue direction OUEST sur la Combe de Malaval (Haute vallée de la Romanche),
le village de La Grave (1481m), le hameau Les Terrasses (1767m) et sur le Plateau d’Emparis
(Les noms s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201710021
Lac du Pontet (1982m) (Villar-d'Arêne, Grandes Rousses, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac du Pontet (1982m) ; vue direction OUEST-NORD-OUEST

Photo n°201710020
Lac du Pontet (1982m) (Villar-d'Arêne, Grandes Rousses, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac du Pontet (1982m) ; vue direction NORD-OUEST

Photo n°201710019
Lac du Pontet (1982m) (Villar-d'Arêne, Grandes Rousses, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue direction OUEST sur la Combe de Malaval (Haute vallée de la Romanche) et sur le Plateau d’Emparis
(Les noms s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201710018
Lac du Pontet (1982m) (Villar-d'Arêne, Grandes Rousses, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac du Pontet (1982m) ; vue direction OUEST-NORD-OUEST sur le Plateau d’Emparis
(Les noms s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°201710015
Lac du Pontet (1982m) (Villar-d'Arêne, Grandes Rousses, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac du Pontet (1982m) ; vue direction NORD-EST sur la Pare (2971m)
(Les noms s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

 

Haut de page Retour au sommaire Pêche Autres lacs des Grandes Rousses (05) Autres lacs des Hautes-Alpes