Ce site vit grâce à la publicité. Soyez sympas, désactivez provisoirement votre bloqueur de publicité le temps de votre visite. Merci à vous.

 
Retour au sommaire Localisation Itinéraires Géologie Photographies

 

Grand lac de l'Oule (2423m)

Briançonnais

Hautes-Alpes

 

Latitude  44° 59' 04'' N
Longitude 6° 36' 39'' E
Altitude 2 423 m

Agrandir la carte IGN d’après le site GÉOPORTAIL https://www.geoportail.gouv.fr



 

Itinéraires d'accès au lac

RANDONNÉE FAMILIALE COURTE ET FACILE DEPUIS LE COL DU GRANON

      Le Grand lac de l'Oule (2 423 m) se situe au NORD du col du Granon (2 404 m) et de Saint-Chaffrey (carte n°1), près de Briançon (Briançonnais, Hautes-Alpes) : promenade facile de ce coté.

      L'accès routier peut se faire soit :

- par le col du Granon (2 404 m), depuis Saint-Chaffrey (accès routier n°1), Briançon (accès routier n°2), le col du Lautaret (accès routier n°3), Gap (accès routier n°4) ou Grenoble (accès routier n°5), par exemple.

- par la vallée de la Clarée, à Névache (carte n°2) (parking 1 588 m), depuis Briançon (accès routier n°6), par exemple.

      Voici les itinéraires de randonnée :

  N°1 d’après le site communautaire Bivouak.net www.bivouak.net, Copyright ©

  N°2 d’après le site participatif Altituderando www.altituderando.com, Copyright ©

 

  Contexte géologique du lac

      Le Grand lac de l'Oule (2 423 m) doit probablement son origine à un surcreusement glaciaire"Le creusement érosif dû à la glace laisse une cavité plus profonde que s’il avait été causé par de l’eau liquide : c'est la raison pour laquelle on parle de surcreusement." dans des Houillers à conglomérats"Du latin conglomerare « entasser, accumuler, réunir en masse compacte », un conglomérat est une "réunion en masse compacte" de cailloux. Il s'agit d'une roche sédimentaire détritique cimentée, constituée de l'accumulation de cailloux.
S'ils sont arrondis, le conglomérat est nommé poudingue;
s'ils sont anguleux, le conglomérat est appelé brèche."
prédominants de la nappe du Briançonnais. (Le creusement érosif dû à la glace laisse une cavité plus profonde [on parle de surcreusement] que s’il avait été causé par de l’eau liquide). (À confirmer).

      Les Houillers datent de la fin de l'Ère Primaire, il y a plus de 300 millions d'années (Carbonifère [entre -359 et -299 millions d'années]), lorsque le paysage était constitué de fleuves, de rivières, de marécages et de forêts avec une abondante végétation. C’est dans ce contexte qu’une véritable purée végétale s’est accumulée au fond de lagunes. Elle a été rapidement recouverte de sédiments argileux imperméables à l’air (et donc au dioxygène O2). De telles conditions d’enfouissement ont permis la mise en place de réactions chimiques et biochimiques lentes, se traduisant essentiellement par la compaction, la déshydratation et la fermentation des débris végétaux accumulés. Ceux-ci se sont peu à peu transformés en houille.
 

 

 

Photo n°19890703
Grand lac de l'Oule (2423m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue direction Nord

Photo n°19980707NHD
Grand lac de l'Oule (2423m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue direction Sud-Sud-Est

Photo n°19980705NHD
Grand lac de l'Oule (2423m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue direction Nord

Photo n°19980708NHD
Grand lac de l'Oule (2423m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue direction Sud-Sud-Est

Photo n°19980706NHD
Grand lac de l'Oule (2423m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue direction Nord

 

Haut de page Retour au sommaire Pêche Autres lacs du Briançonnais Autres lacs des Hautes-Alpes