Ce site vit grâce à la publicité. Soyez sympas, désactivez provisoirement votre bloqueur de publicité le temps de votre visite. Merci à vous.

 
Retour au sommaire Localisation Itinéraires Géologie Écologie Photographies

 

Lac du Loup (2774m)

Longet

Haute Ubaye

Alpes de Haute Provence

 

Latitude  44° 37' 49'' N
Longitude 6° 56' 50'' E
Altitude 2 774 m

 

Agrandir la carte IGN d’après le site GÉOPORTAIL https://www.geoportail.gouv.fr



 

Itinéraires d'accès au lac

HORS SENTIER, NON-BALISÉ, LONG

      La Haute Ubaye (Alpes de Haute Provence) s’ouvre sur des paysages d’altitude uniques : immenses et imposants, ouverts et colorés, naturels et sauvages.
Notre destination est le vallon de Maurin, enclavé entre les montagnes italiennes et le massif du Queyras (Hautes-Alpes). Une étroite route départementale (D25) serpente le long de l’Ubaye et remonte les 13 km qui séparent Saint-Paul-sur-Ubaye de l'ancienne section communale de Maurin, représentée aujourd’hui par l’ensemble des trois hameaux : La Barge, Maljasset et Combrémond. Le parking de Maljasset (1 890 m) marque le point de départ de nombreux itinéraires de randonnée, évoluant chacun dans un décor typique. Celui qui nous intéresse, nous emmène au col de Longet (2 647 m), point le plus haut de la vallée de l'Ubaye, à la frontière franco-italienne. Le lac du Loup (2 774 m) se situe au SUD du col de Longet, à la frontière franco-italienne (Alpes de Hautes Provence).

      L'accès au village de Maljasset peut se faire en voiture depuis Saint-Paul-sur-Ubaye (accès routier n°1), Barcelonnette (accès routier n°2), Larche (accès routier n°3) ou Guillestre (accès routier n°4), par exemple.

      Voici les itinéraires de randonnée :

  N°1 d’après le site communautaire Bivouak.net www.bivouak.net, Copyright ©
(Suivre l'itinéraire décrit ci-dessus jusqu'à la cabane du col (2 528 m). Monter encore jusqu'à atteindre la cotation 2 537. Remonter alors à vue (sans chemin, sans balise) le petit vallon où s'écoule l'émissaire du lac du Loup (2 655 m).

 

  Contexte géologique du lac

      Le lac du Loup (2 774 m) semble se trouver dans une zone de terrains siliceux du Permien (entre -299 et -252 millions d'années).

  N°1 d’après le site GEOL-ALP www.geol-alp.com de Maurice GIDON, Copyright ©

 

  Contexte écologique du lac

      A l'extrémité NORD-EST du département des Alpes-de-Haute-Provence, dans la Haute Ubaye, le site naturel qui héberge le lac du Loup (2 774 m), est installé sur la commune de Saint-Paul-sur-Ubaye. Il occupe la partie des versants SUD de la Tête des Toillies (3 175 m), ainsi que le Vallon du Loup. L'ITALIE, toute proche, est à l'EST, le Queyras (Hautes-Alpes) se situe au NORD.

      Bien que de type "haute montagne" continental aux contrastes thermiques marqués, le climat de ce secteur de la la Haute Ubaye subit l’apport de masses d’air humide en provenance de l’Adriatique. Celles-ci remontent la plaine du Pô et la Lombardie vers les reliefs du Piémont et de la frontière franco-italienne où elles se refroidissent. La condensation qui s’ensuit provoque des précipitations abondantes dans les hautes vallées du Piémont, du Queyras, et de la Haute Ubaye, ainsi que la formation de mers de nuages sur les pentes des versants italiens. On donne le nom de "nebbia" (italien nebbia : brouillard) à ces nuages qui débordent de temps en temps de l'autre côté de la frontière. Les pluies et la "nebbia" entretiennent une certaine humidité qui contribue à l’enrichissement biologique de cette zone naturelle.

      Débutant à l'étage de végétation alpin à 2 600 m d'altitude, le site s'étend à l'étage nival où il culmine à 3 175 m à la Tête des Toillies. La végétation est principalement composée de pelouses alpines, de formations rases des combes à neige, d'éboulis ainsi que d'escarpements rocheux. Autour du lac du Longet, quelques bas-marais sont présents.

      Les deux habitats déterminants que compte le site sont :
- les bas-marais pionniers arctico-alpins à Laîche bicolore (Carex bicolor),
- et les éboulis calcaires fins représentés, notamment par des formations à Liondent des montagnes (Leontodon montanus) et à Bérardie laineuse (Berardia subacaulis).

      Quatre autres habitats remarquables sont également présents dans ce secteur :
- les bas-marais alcalins à Laîche de Davall (Carex davalliana),
- les bas-marais acides,
- les éboulis calcaires alpins,
- les formations végétales des rochers et falaises calcaires.

      Le site comprend vingt et une espèces végétales déterminantes :
- l'Androsace de Suisse (Androsace helvetica),
- l'Androsace pubescente (Androsace pubescens),
- la Violette à feuilles pennées (Viola pinnata),
- la Laîche bicolore (Carex bicolor), rare Cypéracée des marécages arctico-alpins froids d'altitude,
- l'Orchis nain des Alpes (Chamorchis alpina),
- la Cardamine à feuilles d'asaret (Cardamine asarifolia),
- la Sabline de Clemente (Minuartia rupestris subsp. clementei),
- le Trisète en épi à panicule ovale (Trisetum spicatum subsp. ovatipaniculatum),
- l'Azalée naine (Kalmia procumbens),
- le Saxifrage à deux fleurs (Saxifraga biflora),
- le Saxifrage fausse diapensie (Saxifraga diapensioides),
- l'Oréochlora fausse-seslérie (Oreochloa seslerioides),
- la Potentille des neiges (Potentilla nivalis),
- le Saxifrage à tige dressée (Saxifraga adscendens),
- la Bérardie laineuse (Berardia subacaulis), Astéracée archaïque endémique"L'endémisme, du grec éndêmos, indigène, caractérise la présence naturelle d'un groupe biologique exclusivement dans une région géographique délimitée." des Alpes sud-occidentales et typique des éboulis calcaires à éléments fins,
- la Primevère marginée (Primula marginata), spectaculaire plante des parois calcaires,
- le Scirpe alpin (Trichophorum pumilum), rare Cypéracée circumboréale des bas-marais froids d'altitude,
- la Minuartie des rochers (Minuartia rupestris subsp. rupestris),
- le Génépi laineux (Artemisia eriantha),
- le Génépi noir (Artemisia genipi),
- l'Anémone de Haller (Pulsatilla halleri), belle Renonculacée typique des pelouses et rocailles ventées.

      Le site comprend quatre espèces animales patrimoniales :
- la Perdrix bartavelle (Alectoris graeca), Galliforme méridional de montagne recherchant les versants montagneux ouverts et ensoleillés avec des barres rocheuses, entre 1 400 et 2 400 m d'altitude,
- le Lagopède alpin (Lagopus mutus), Galliforme relique de l’époque glaciaire d'origine arctique, qui fréquente les reliefs fréquemment enneigés et balayés par les vents,
- le Gypaète barbu (Gypaetus barbatus), grand vautour se nourrissant exclusivement d'os (et de moelle) qui a fait l'objet d'un programme de réintroduction dans le massif alpin et plus singulièrement dans l'Ubaye où il niche,
- le Charançon (Dichotrachelus alpestris), Insecte Coléoptère Curculionidé, lié aux pierriers, mousses et humus situés entre 2 000 et 3 000 m d'altitude.

      Inventaire de la faune et de la flore: INPN
 

  N°1 d’après le site INPN - Inventaire National du Patrimoine Naturel inpn.mnhn.fr, Copyright ©

 

 

Photo n°20050709
Lac du Loup (2774m) (Haute Ubaye, Alpes de Haute Provence)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue direction Nord-Ouest
(Photographie à changer, un jour, peut-être...)

Photo n°20050711
Lac du Loup (2774m) (Haute Ubaye, Alpes de Haute Provence)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue direction Nord
(Photographie à changer, un jour, peut-être...)

Photo n°20050710
Lac du Loup (2774m) (Haute Ubaye, Alpes de Haute Provence)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue direction Sud
(Photographie à changer, un jour, peut-être...)

Photo n°20050708
Lac du Loup (2774m) (Haute Ubaye, Alpes de Haute Provence)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue direction Ouest
(Photographie à changer, un jour, peut-être...)

Photo n°20050707
Lac du Loup (2774m) (Haute Ubaye, Alpes de Haute Provence)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue direction Ouest
(Photographie à changer, un jour, peut-être...)

Photo n°201507004
Lac du Loup, Mont de Salsa (3315m) et Bric Rubren (3349m) (Haute Ubaye, Alpes de Haute Provence)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation

Vue direction SUD-EST, depuis le col Sud du Cristillan (2959m):
lac du Loup, Mont de Salsa (3315m), Crête de Cornascle (3141m) et Bric Rubren (3349m)
(Les noms s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

La base de la pyramide du Bric Rubren est cachée par la crête de Cornascle. Le Bric Rubren apparaît en arrière de l'image, tandis que la crête de Cornascle est situé au premier plan.
Le sommet et la pente droite du Bric Rubren sont constitués de basaltes métamorphisés (bleu-vert foncé sur l'image). Ces roches se confondent avec celles de la crête de Cornascle, qui elle, est composée de schistes lustrés (bleu foncé), bordés à gauche par une forte échine de marbres jurassiques (couleur claire). Ces marbres se retrouvent sur le Bric Rubren où ils affleurent sur les deux flancs d’un anticlinal à cœur de basalte : à gauche, un peu sous le sommet et à droite dans la moitié inférieure de la partie visible de la crête sud. (En savoir plus).

Photo n°P1000383
Lac du Loup (2774m) (Haute Ubaye, Alpes de Haute Provence)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue depuis le Bric Rubren (3349m), au loin les lacs du col de Longet, direction Nord
(Les noms des lacs s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)
(Photographie à changer, un jour, peut-être...)

Photo n°20090725
Lac du Loup (2774m) (Haute Ubaye, Alpes de Haute Provence)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Vue depuis le Bric Rubren (3349m), au loin les lacs du col de Longet, direction Nord
(Les noms des lacs s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)
(Photographie à changer, un jour, peut-être...)

 

Haut de page Retour au sommaire Autres lacs du secteur de Longet Autres lacs de la Haute Ubaye Autres lacs des Alpes de Haute Provence